L’arrogance des femmes prolonge leur célibat au Togo

Deux catégories de femmes déplaisent aux hommes par leur arrogance d’entrée de jeux après nos enquêtes pendant 6 mois. La première regroupe les femmes célibataires sans enfant qui sont une phobie pour les hommes de part leur

comportement agressif et finissent sans mari mais comme maîtresse des hommes mariés .Quand à la 2ième  , elle concerne les femmes célibataires avec enfants qui se font quitter par leurs maris quand elles sont promues à de grand

postes voulant de ce fait avoir le dernier mot au foyer.

Pays où le chômage est en croissance, se retrouver dans la fonction publique ou un boulot en main est salutaire pour tout homme. Et être en compagnie d’une femme qui travaille déjà est un plus que bon nombre cherche à s’acquérir. Au Togo

c’est le contraire ; oui on remarquerait sans doute votre dédain car c’est insensé de ne pas s’intéresser à de telle femme.

Mais tenez-vous bien chaque chose à une raison bien précise. En effet au Togo, pour une femme qui occupe un poste important naît une arrogance particulière. Elles sont nombreuses ces femmes responsables qui ne font plus miroiter les

hommes et leur tranche d’âge se situe entre 33 et 45 ans. Directrice marketing, secrétaire général e de société, Chargée de communication de société téléphonique ; chargée de cabinet, responsable d’entreprise…. Voilà quelques uns des postes qu’occupent ces femmes. Loin de se mérite elles se cherchent toujours des hommes dignes de leur rang qui eux sont déjà mariés. Cependant au Togo si les hommes ne sont pas fiers de leur situation, ils n’ont également aucune envie de se retrouver en face de ces dames de fer qui ne font que les humilier tout le temps. C’est à 33 ans qu’elles prennent conscience de leur corps mais rejetées par la plupart des hommes eu égard à leur comportement d’autosuffisante et  invivable de surcroit, elles prennent leur destin en main pour devenir des maîtresses avec un gosse sans père forcement où décide de se trouver un jeunot qui acceptera rester avec elle dans l’ombre d’une relation s’il est garni d’argent … ce dont les jeunes ont besoin pour mener une vie de prince ; mais eux aussi finissent par se détacher car les toutes jeunes belles filles de 18 ans à 25 ans au plus il y en a plein sur la terre de nos aïeux. La deuxième catégorie de femme est celle qui se fait abandonner par le monsieur quand elle est promue à un grand poste. Ainsi l’homme remarquant l’arrogance taille sa route et se cherche tout doucement une femme avec qui il ne se prendra pas la tête. Eh oui l’arrogance des femmes à des postes de responsabilités prolonge leur célibat au Togo.