10 Erreurs A Ne Surtout Pas Faire En Tant Qu’entrepreneur

Pour certains entrepreneurs, « Entreprendre, c’est risquer de réussir ». C’est un parcours semé d’embûches, mais qui est ouvert à tous. Il suffit juste de croire en la capacité de réussir, d’oser prendre des risques, de faire preuve d’une faculté d’adaptation et d’une capacité d’analyse. Ce sont des qualités nécessaires pour se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, mais elles ne suffisent pas à garantir entièrement votre réussite si vous ne connaissez pas les erreurs à ne pas commettre.

Lever un fonds important de façon prématurée

Pour que votre argent ne parte pas en fumée, il ne faut surtout pas se précipiter en faisant un investissement important dès le commencement de votre start-up, notamment si vous lancez votre entreprise sans l’aide d’investisseurs extérieurs. Sachez que les risques et les pertes, tout comme les gains, font partie de l’univers entrepreneurial. Attendez le bon moment pour agir, allez- y progressivement pour pouvoir réinvestir en cas de pertes.

Mal répartir son capital

Une répartition inadéquate du capital initial peut être fatale pour votre entreprise. Si vous avez décidé de monter votre entreprise avec un associé, soyez bien clair dès le début sur les parts sociales de chacun d’entre vous. Choisissez bien également les bons partenaires.

Ne pas adopter un objectif prédéfini

Si vous n’avez pas une ambition dès la création de votre entreprise, il vaut mieux vous abstenir parce que vous ne vous en sortirez pas sans objectif bien déterminé. C’est cette ambition bien ancrée dans votre esprit qui vous poussera à agir.

Négliger le budget communication

Le département de la communication est un élément clé du développement de votre entreprise. C’est lui qui garantira la visibilité et la notoriété de votre société. Donc, ce serait une erreur irréversible de négliger le budget alloué à cette branche.

Ne pas avoir le sens de la communication

Un entrepreneur qui n’a pas le sens de la communication, ne réussira jamais. Que ce soit avec les investisseurs, avec les clients ou avec les employés, c’est vraiment primordial d’être ouvert au dialogue et ouvert d’esprit.
Ne pas supporter les critiques

Savoir écouter les critiques, c’est vouloir progresser. Sachez que quand vous êtes critiqué, c’est que vous avez entrepris quelque chose. Prenez ces jugements comme de belles opportunités à ne pas manquer pour avancer et pour améliorer les choses.

Ne pas avoir de patience

Entreprendre, cela nécessite de la patience. Ne pensez pas gagner des millions d’euros après seulement quelques mois du lancement de votre entreprise. L’essentiel, c’est d’agir au meilleur moment, pour assurer le coup. Laissez votre entreprise évoluer à son propre rythme.

Ne pas voir les choses en grand

Une fois que vous vous lancez dans l’aventure entrepreneuriale, vous devez voir les choses en grand. Si vous ne visez pas loin, vous aurez tendance à limiter votre esprit. Voyez toutes les étapes de votre entreprise et quel chemin vous aimeriez qu’elle prenne, quitte à ce que ça ne se passe pas tout à fait comme vous l’aviez prévu et à vous ouvrir à d’autres possibilités.

Mélanger sa vie personnelle et professionnelle

En business, le fait de mélanger sa vie personnelle avec sa vie professionnelle pourra avoir un impact dangereux sur le développement de l’entreprise. Donc, il faut bien gérer ces deux choses distinctement pour éviter les échecs.

Paniquer devant une difficulté

Pas besoin d’être expérimenté pour entreprendre. C’est au cours de votre parcours et grâce aux difficultés que vous apprenez tous les secrets de l’entrepreneuriat. Donc ne baissez pas les bras dès les premiers obstacles. Au contraire, ces difficultés sont nécessaires pour vous permettre d’évoluer.

Entreprendre : Le Secret De 4 Milliardaires à Succès

Technologie permet aux entreprises de grandir dans la taille comme jamais auparavant. De petits groupes peuvent avoir d’énormes répercussions. Une équipe d’innovateurs passionnés peuvent changer la vie d’un milliard de personnes

Plusieurs entrepreneurs ont exploité la technologie pour bâtir des entreprises géantes qui ont changé le monde pour toujours : le fondateur du groupe Virgin, Richard Branson, PDG d’Amazon, Jeff Bezos, PDG de Tesla Motors, Elon Musk et PDG de Google, Larry Page.

Chacun d’eux a maîtrisé une compétence rarement discutée, fondamentale aux poursuites des activités audacieuses et des entreprises avec une croissance exponentielle: la capacité de penser à grande échelle.

Voici 4 stratégies utilisées par des milliardaires pour le succès de leur entreprise:

1. Prendre des risques, mais les atténuer

Richard Branson, fondateur de Virgin Group

Le milliardaire britannique Richard Branson gère son empire Virgin Group comme un écosystème concurrentiel, laissant certaines entreprises vivent, d’autres meurent et toujours expérimenter sans cesse.

Il est rapide d’explorer rapidement ses idées et plus rapide d’arrêter un échec. Bien que Branson soit connu pour avoir commencé plusieurs sociétés, il a également fermé les projets qui n’ont pas fonctionné pour lui.

Branson comprend que l’atténuation des risques est essentielle. “Prendre des mesures audacieuses, mais assurez-vous d’avoir un moyen de sortir si les choses vont mal.“ a-t-il dit.

2. Expérimentez rapidement jusqu’à ce que les choses soient justes

Jeff Bezos, fondateur d’Amazon.com

Le roi de l’e-commerce et PDG d’Amazon, Jeff Bezos comprend que la seule façon de vraiment réussir, c’est via l’expérimentation. Il sait que cette approche va produire des erreurs de temps en temps.

“L’échec est une partie intégrante de l’innovation. Ce n’est pas facultatif,” a-t-il écrit dans une lettre aux actionnaires d’Amazon.com en 2014.

3. Soyez dirigé par la passion et le but
Elon Musk, cofondateur de Tesla Motors
Rien n’est plus important que la passion et le but pour l’entrepreneur milliardaire Elon Musk, qui dirige également Space Exploration Technologies et SolarCity.

“Je n’ai pas entré dans le business de fusées, de l’automobile ou de l’énergie solaire pensant que c’est une grande opportunité,” Musk a dit dans une interview.

“J’ai juste pensé, afin de faire une différence, quelque chose devait être fait. Je voulais avoir un impact. Je voulais créer quelque chose considérablement meilleure que ce qui a précédé.”

4. Pensez à long terme
Larry Page, cofondateur de Google
Pour le PDG de Google, Larry Page et sa société se concentrent toujours à l’intersection de la planification à long terme et de la pensée centrée sur le client.

“Nous essayons toujours de se concentrer sur le long terme”, Page a dit dans une interview.

Et il a ajouté : “Notre philosophie est que les choses que les gens utilisent souvent sont vraiment importantes pour eux et nous pensons qu’avec le temps, vous pouvez gagner de l’argent de ces choses.“

5 Entrepreneurs sociaux qui font bouger l’Afrique

Les entrepreneurs sociaux mettent en œuvre des solutions innovantes et pragmatiques aux problèmes sociaux en s’attaquant aux causes profondes et en créant une vraie transformation sociale.

Cinq Africains ont été nommés Entrepreneurs Sociaux de l’année 2012 le mois dernier lors du Forum économique mondial sur l’Afrique à Addis-Abeba, en Ethiopie. Les Prix sont décernés par la Fondation Schwab pour l’entrepreneuriat social et ont été présentés par Klaus Schwab, fondateur et président exécutif du Forum économique mondial. La Fondation Schwab a été créée en 2000 et a été d’identifiée comme leader mondial de l’entrepreneuriat social dans plus de 40 pays à travers le monde. Parmi les cinq lauréats de l’année 2012, on compte deux entrepreneurs d’Afrique du Sud, une venant d’Ethiopie, un du Rwanda et une équipe de deux entrepreneurs opérant au Burkina Faso.

Bethlehem Tilahun Alemu, Co-Fondatrice et Directrice Générale, soleRebels, Ethiopie

L’entreprise soleRebels recycle des pneus de voiture pour en faire des semelles en caoutchouc à partir desquelles elle fabrique des chaussures élégantes, durables, et respectueuses de l’environnement à destination des marchés internationaux. soleRebels offre une formation et un emploi à des centaines de travailleurs défavorisés en Ethiopie, en misant sur le riche patrimoine artisanal du pays et la création d’un nouveau modèle d’ emploi pour les entreprises locales. La société, qui avait déjà été finaliste des Africa Awards 2011 pour l’entrepreuriat, utilise principalement des méthodes respectueuses de l’environnement et s’engage à une empreinte zéro carbone.

Sameer Hajee, PDG, Groupe Nuru Energy, Rwanda

Le groupe Nuru Energy travaille avec des micro-entrepreneurs pour diffuser ses diodes lumineuses Nuru, qui produisent jusqu’à 26 heures de lumière rechargeables à un sixième du coût du kérosène. Elles peuvent être rechargées hors-réseau, à l’aide d’une plateforme à pédales. A ce jour, Nuru Energy a mis en place ses produits dans 70 villages et a vendu 10.000 LED Nuru. Beaucoup de maisons en Afrique ne sont pas connectés aux réseaux électriques.

Paul Scott Matthew, directeur Afrique,North Star Alliance, Afrique du Sud

Dans les années 1990, Paul Matthew a noté les impacts alarmants de VIH / SIDA sur les travailleurs ambulants tels que les chauffeurs de camion et s’est rendu compte que ces travailleurs n’avaient pas accès aux soins de santé de base. North Star Alliance offre aux travailleurs mobiles et aux communautés liées un accès continu de haute qualité à la santé et aux services de sécurité à travers un réseau de cliniques reliées entre elles connu sous le nom de « Roadside Wellness Centres ». Depuis l’ouverture de son premier centre en 2005 au Malawi, le réseau de North Star s’est étendu à 22 centres dans 10 pays.

Andrew Muir, Directeur exécutif, Fondation Wilderness, Afrique du Sud

La Fondation Wilderness, créée en 1972, intègre des programmes de protection de l’environnement au travail social et éducatif. Elle a formé des milliers de jeunes à devenir des leaders communautaires et des gardiens du parc national. Plus de 100.000 jeunes défavorisés / vulnérables ont bénéficié de la Fondation Wilderness à travers ses interventions sociales et ses programmes d’éducation environnementale. Les activités de la fondation Wilderness ont permis de réhabiliter plus de 200.000 hectares de nature sauvage africaine et ces zones ont été étendues dans l’intérêt de la conservation et la protection de l’environnement.

Seri Youlou et Thomas Granier, co-fondateurs de l’association La Voûte Nubienne, Burkina Faso

Seri Youlou, agriculteur burkinabé, et Thomas Granier, maçon français, ont construit une maison à voûte nubienne au Burkina Faso il y a 10 ans. En formant des agriculteurs à la construction de maisons voûtées avec des toits en terre, l’association fournit à un prix abordable des solutions de logement écologiquement durable qui constituent une source de revenus pour les agriculteurs au cours des saisons maigres. « Au Sahel, c’est la seule alternative à l’utilisation de bois rare et de tôles inadaptées – chaudes et chères – qui obligent les populations à une architecture les enfermant dans un cercle vicieux de pauvreté », notent-ils sur leur site internet. Aujourd’hui, plus de 200 maçons ont construit environ 1300 maisons à voûte nubienne en Afrique de l’Ouest.

Hilde Schwab, présidente et co-fondatrice de la Fondation Schwab pour l’Entreprenariat Social, a commenté dans un communiqué de presse : « L’Afrique a connu une croissance considérable au cours de la dernière décennie. Les entrepreneurs sociaux utilisent des approches innovantes pour étendre l’accès aux soins de santé, à l’éducation, à l’énergie et au logement pour les populations marginalisées qui ne peuvent être incluses dans les marchés traditionnels. Ils veillent à ce que la croissance, telle que connait Afrique, soit et reste inclusive. »

Brice Dogbeh, article initialement paru chez Next-Afrique