Interview Ephraïm : « Pour une très grande promo, il faut beaucoup de moyens. En réalité j’ai besoin de producteur… »

De jour en jour, plus de jeunes s’adonnent à l’annonce de la parole de Dieu à travers de belles mélodies. Souvent à la recherche de moyens pour accomplir ce rêve, seuls les durs arrivent à franchir le cap du « tour au sudio » et envisager la sortie d’un album intégral. Le jeune chantre togolais Ephraïm Sagbo est l’une des parfaite illustration de cette situation et ouvert à toute bonne volonté désirant mettre la main à la pâte. La preuve, un premier coup d’essai avec ses moyens de bord et voilà le talentueux commence par marquer positivement les esprits avec la sortie de son single titré ‘’bouche bée’’. Il est l’invité de la semaine de BNN Mivasocial (https://africanews.mivasocial.com).

                                       

BNN Mivasocial : Bonjour Ephraïm

Ephraïm : Bonjour Miva

 

BNN Mivasocial : ‘’bouche bée’’ c’est le nom de baptême de votre tout premier bébé. Peut-on avoir une idée du contenu ?

Ephraïm : Ce morceau témoigne la grandeur, la gratitude, la grâce, l’amour véritable de l’éternel dans ma vie parce que quand je regarde  les merveilles de l’éternel c(est vraiment une grâce le fait d’être en vie : il me donne tout ce dont j’ai besoin . Parce que je suis un pécheur et normalement je devais être condamné à mort il m’a donné cette opportunité de me racheter auprès de lui en me repentant de mes actes et en lui promettant de ne plus recommencer mes péchés. Donc son amour et sa grâce m’ont rendu bouche bée.

 

BNN Mivasocial : Vous êtes actuellement en pleine promo. Où peut-on justement nous en procurer ?

Ephraïm : La chanson est déjà disponible sur You tube en audio et vidéo. Toujours pour la promo j’ai ciblé quelques médias radios comme télévisions.

 

BNN Mivasocial : Déjà des retours par rapport au produit ?

Ephraïm : J’ai des retours positifs la preuve les fans m’appellent souvent pour me féliciter pour le travail accompli. Pour une très grande promo, il faut beaucoup de moyens. En réalité j’ai besoin de producteurs car jusque-là je m’autoproduis. J’économise et je vais au studio.

BNN Mivasocial : A quand remonte exactement vos débuts dans la musique ?

Ephraïm : J’ai commencé très tôt…je dirai dès les bas-âges en composant de petites chansons que j’interprétais à l’église.

 

BNN Mivasocial : Quelles relations entre vous et les ainés du domaine ?

Ephraïm : J’essaye de m’approcher des artistes en vue d’apprendre davantage car moi je suis novice et eux, ont plus d’expériences que moi. C’est à moi de les aborder et de leur demander conseils.

 

BNN Mivasocial : Une note pour le gospel togolais

Ephraïm : Pour la musique togolaise je donne juste la moyenne.  Moi je veux encore plus que ça parce que les togolais ont beaucoup de talents.      Il faut qu’ils les exploitent pour donner le meilleur d’eux-mêmes et être à la hauteur des ivoiriens, ghanéens, nigérians…etc. Car le plus grand problème au Togo c’est le manque de formation : En d’autres termes, nous avons du potentiel.

 

BNN Mivasocial : Quels sont les artistes qui sont vos modèles aujourd’hui

Ephraïm : Moi j’aime beaucoup Justine Bieber…Rire C’est vrai que c’est un profanes mais j’aime bien sa manière de chanter O’Neill Malla et bien d’autres.

 

BNN Mivasocial : Accepteriez-vous alors faire un featuring avec un profane ?

Ephraïm : Rire oui je le ferai à condition que cet artiste véhicule un message qui n’est pas contre la parole de Dieu C’est d’ailleurs à nous de les approcher être ami avec eux et passer le message

 

BNN Mivasocial : Votre style ou genre musical préféré

Ephraïm : Le Rn’B et le reggae, surtout le Rn’B que j’aime très bien

 

BNN Mivasocial : Vous avez aussi un BTS en journalisme. Comment arrivez-vous souvent à gérer le tout ?

Ephraïm : Je ne peux pas mélanger mes heures de travail avec celle de la distraction car c’est quand je fini mon travail que je m’amuse en général. Bref je ne mélange pas la musique et les autres activités

 

BNN Mivasocial : Imaginer que vous avez à choisir entre un contrat de lourd cachet et les études à une heure précise ?

Ephraïm : Rire… je verrai quoi choisir quand le moment viendra.

 

BNN Mivasocial : Des projets d’avenir ?

Ephraïm : Mes projets à venir, il faut dire que mes messages véhiculés dans les chansons atteignent un grand nombre de cibles en plus de la sortie de mon premier album et faire éventuellement des featurings avec d’autres artistes.

 

BNN Mivasocial : Un mot à la population et précisément à vos fans

Ephraïm : Pour la population togolaise je leur dirai de s’approvisionner de mon single. Ils n’ont qu’à se préparer pour mon retour qui sera pour bientôt.

A mes fans de continuer par soutenir « bouche bée » et qu’en plus, de très belles choses : encore plus intéressante suivront, et de prier beaucoup pour moi

 

Herve A.