Davidem : « Pour l’instant je me concentre sur la « Nuit de la restauration » qui va se tenir une fois tous les mois… ».

Comme de coutume , BNN Mivasocial vous propose chaque semaine l’actualité d’un artiste du terroir. ATAGLO Kodjo Edem alias Davidem est le choix de notre rédaction cette semaine. Détenteur d’un album, le jeune artiste togolais du gospel se prépare ardemment pour le lancement d’une veillée de prière dénommée: “La nuit de la restauration”; temps d’intercession en faveur du Togo et qui sera réitéré sur plusieurs mois de l’année 2017. Nous nous sommes également intéressés à sa vie privée : Bienvenue dans l’univers de Davidem !

BNN Mivasocial : Bonjour Davidem

Davidem : Bonjour BNN Mivasocial

 

BNN Mivasocial :« Nuit de la restauration », un concept venant de votre part; peut-on savoir davantage ?

Davidem :L’évènement est dénommé « Nuit de la restauration », Ce sera d’intenses moments d’adoration et de prières L’objectif est de permettre au peuple de Dieu dans sa globalité d’expérimenter la puissance de la restauration et les bontés du Seigneur à l’endroit de tous les cœurs brisés. C’est un évènement que nous allons réitérer tous les mois.

La première session se tient donc le 26 avril en l’église des Assemblées de Dieu qui est au Carrefour 2 Lions (Agoè-Lomé) à partir de 22h.

Le lendemain étant férié, c’est une occasion de prier aussi pour notre nation, étant donné que j’ai reçu un appel particulier pour intercéder en faveur de ce pays.

 

BNN Mivasocial : Revenons un peu à vous et votre carrière, pourquoi le choix du nom Davidem ?

Davidem :A sept (7) ans je me suis donné le nom David sans vraiment savoir pourquoi…Maisaujourd’hui j’ai compris que c’était dans l’inspiration du Saint Esprit. Et donc Davidem c’est la fusion de David et mon prénom à l’état civil qui est Edem. Le Seigneur m’a confirmé par la suite que c’est lui qui m’a donné ce nom

 

BNN Mivasocial : A quand remonte vos débuts dans la musique  ainsi que votre véritable irruption sur la scène?

Davidem :A six (6) ans, je jouais le konga (Toumba) à l’église. A sept (7) ans, je suis passé à la batterie et c’est là que tout a vraiment commencé.

En 2010, j’ai sorti le single « Ma nation » que j’ai finalement intégré à mon premier album « Fiakuku » (Couronne) sorti en 2013. En 2016, un nouveau single « Hymne de guérison » voit le jour.

 

BNN Mivasocial : Quelques détails concernant cet album

Davidem : C’est un album de six (6) titres et les témoignages sont plutôt encourageants. Et vous savez, les hommes de Dieu qui écoutent mes chansons les aiment vraiment…Et je crois que ce n’est pas pour moi un sujet de me glorifier mais plutôt une grâce.

 

BNN Mivasocial : C’est quoi le secret ?

Davidem :Le travail et la grâce

 

BNN Mivasocial : Pourquoi le choix du gospel ?

Davidem : Je fais le gospel non parce que je sais chanter, non parce que je vais à l’église mais parce que le Seigneur m’a appelé à une mission dont la musique gospel doit servir de canal.

 

BNN Mivasocial : Etes-vous prêts à faire des concerts sans cachets ?

Davidem : J’en ai déjà fait à plusieurs reprises…De toutes façons, il n’y a pas encore beaucoup de concerts à véritable cachet dans notre pays(Togo).

 

BNN Mivasocial : Des regrets depuis vos débuts dans la musique ?

Davidem : Je n’ai pas de regrets, mais je crois que je suis à l’école de Dieu et tout échec est une opportunité pour moi de de grandir et réussir avec Dieu.

 

BNN Mivasocial : Vous parlez d’échec, est-ce à dire que même dans cette consécration à Dieu on n’est pas épargné ?

Davidem :Il n’est pas écrit que le juste ne tombera pas mais quand il tombera, sept (7) fois, le seigneur le relèvera.

BNN Mivasocial : D’autres projets pour 2017 ?

Davidem : Pour l’instant je me concentre sur la nuit de la restauration qui va se tenir une fois tous les mois en attendant la direction que le seigneur me donnera.

 

BNN Mivasocial : Situation matrimoniale

Davidem : Je suis célibataire (sourire), provisoirement célibataire et sans enfant !

 

BNN Mivasocial : Un mot pour les collègues artistes ?

Davidem : Le chemin est long et difficile, mais avec le St Esprit, nous arriverons

 

BNN Mivasocial : Un mot pour les fans ?

Davidem :Soutenez le ministère des chantres autant que vous pouvez car Jésus même dans l’exercice de son ministère avait des gens qui l’assistaient de leurs biens.

 

BNN Mivasocial : Miva vous remercie

Davidem :C’est plutôt moi qui vous remercie

Erno Horn of Praise: “LE GOSPEL N’EST PAS UNE SIMPLE MUSIQUE DE DIVERTISSEMENT, NI CULTURELLE, MAIS C’EST DE L’EVANGILE CHANTE…”

Chaque jour, de nouvelles voix; des talents se révèlent dans la musique au Togo. Si d’autres ont choisi la musique traditionnelle ou urbaine, ce n’est nul le choix de Ernest Reindhorf; précisément connu sous le nom de Erno. Après dix ans de ministère, d’adoration et de louange, le jeune artiste se fait désormais compter parmi les chantres de renom du gospel togolais avec un seul objectif : « servir son créateur par l’entremise de sa voix ». Allons à sa découverte à travers cette interview.

BNN Mivasocial: Bonjour Erno
Erno: Bonjour Mivasocial, Bonjour à tous les branchés de cette plateforme.

BNN Mivasocial : Merci de vous présenter aux internautes de Miva
Erno: Moi c’est Erno Horn of Praise. De mon vrai nom Ernest Reindorf. Je suis togolais. Passionné de Dieu. J’exerce le ministère de chantre, bref artiste consacré qui ne chante que Dieu.

BNN Mivasocial : Dites-nous un peu à quand remonte vos débuts dans le gospel ?
Erno: J’ai commencé par aimer la musique il y a 15ans mais mon ministère ne remonte qu’à 10ans. Conducteur de louange et adoration, j’ai finalement compris que je ne suis pas appelé que pour mon église, mais aussi pour l’humanité toute entière selon Matthieu 28:19.

BNN Mivasocial : Des projets pour « Ayiko » ?
Erno: J’ai la promotion de mon dernier bébé “Ayiko” en cours. Des soirées d’adoration dans certaines églises.

BNN Mivasocial : Beaucoup de compositions à votre actif ?
Erno: Des singles sur le marché et un album imminent.

BNN Mivasocial : Jamais la world musique, même en passant ?
Erno: Je suis un chantre et je ne chante que Dieu.

BNN Mivasocial : Un aperçu du gospel togolais à ce jour ?
Erno: Le gospel togolais évolue et est prometteur.

BNN Mivasocial : Si éventuellement un artiste (non gospel) vous sollicite pour un featuring que feriez-vous ?
Erno: Avant d’être artiste, nous sommes tous des créatures de Dieu d’où d’un même père où nous sommes condamnés à nous aimer. Mais comme dit plus loin, je suis un artiste consacré qui ne chante que Dieu.

BNN Mivasocial : Comment définissez-vous le mot gospel et chantre à cet effet ?
Erno: Le gospel est la manière de chanter l’évangile, propre au peuple noir américain.
Le chantre : une personne qui assure les chants dans les offices liturgiques.
Beaucoup de personnes chantent le gospel sans savoir ce que sait. Le gospel n’est pas une simple musique de divertissement, ni culturelle, mais c’est l’évangile chanté comme je l’ai su définir alors ressourçons nous et faisons le bien.

BNN Mivasocial : Nombreux sont les artistes qui crient leur mévente. Ce cas peut-il entraîner l’envie de renoncer à tout ?
Erno: Etre chantre, requiert un appel de Dieu. Lorsqu’on est vraiment appelé, il est très difficile d’abandonner. On peut certes connaitre des hauts et des bas. Mais abandonner complètement, je doute fort. A moins qu’on est venu au gospel par la *faim*. Je peux dire que mes chants ne ratent jamais leurs cibles.

BNN Mivasocial : Autant dire que le chantre Erno n’a pas d’exigence financière pour ses prestations ?
Erno: Ça ne coûte rien. C’est mon ministère et je l’assume avec bon cœur sans forcément espérer un retour.

BNN Mivasocial : Votre instrument préféré ?
Erno: Je bricole un peu la basse, Noel Ametepe fut mon premier moniteur en bass

BNN Mivasocial : Un conseil pour les jeunes togolais et africains en général
Erno: Je n’ai pas grande chose à dire à mes jeunes frères et soeurs si ce n’est : « Chaque chose a son temps ». Prenons soin de notre « vie » car nous aurons à rendre compte un jour.

BNN Mivasocial : Situation matrimoniale ?
Erno: Marié et père.

BNN Mivasocial : Nous vous remercions et souhaitons bon vent à votre carrière.
Erno: C’est moi qui vous remercie pour m’avoir honoré et surtout pour l’attention de tout le monde.

Miva Team