Kpekpe Togo 2016 : La diaspora togolaise prend à cœur le développement

Depuis hier jeudi 27 juillet, sont réunis à Lomé les fils de « la terre de nos aïeux » vivant à l’étranger afin de trouver des voies et moyens adéquats susceptibles de favoriser leurs investissements au pays.  « La  diaspora, levier  d’un Togo  émergent », c’est le thème qui coiffe la première édition de cette initiative du Forum socio-économique de la diaspora (FOSED) qui se veut être une occasion inédite de rencontres et d’échanges entre la diaspora et les acteurs socio-économiques  et politiques togolais. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le délégué de FOSED Antoine Boukobu.

Estimés à plus de  200 Milliards chaque année, soit à peu près 25 % du budget national et 10% d PIB, les investissements de la diaspora togolaise ne sont plus à démontrer de nos jours.

Et c’est pour redéfinir la stratégie favorable à un Togo plus émergent que ces  cadres de la diaspora se réunissent à Lomé pour trois jours de travaux, rencontre d’échanges avec les acteurs socio-économiques et politiques togolais; ce qui devra accoucher un livre blanc contenant les recommandations de ce forum nommé « Kpékpé » et qui se traduit littéralement par rencontre ou rendez-vous.

Conférences-débats, expositions-ventes, panels de discussions vont meublés ces trois jours d’activités. Il s’agit entre autres de la problémématique de retours (temporaires ou définitifs) de la diaspora : son accueil et son interessement, la politique migratoire et de développement au Togo, la diaspora et le cadre institutionnel en matière des affaires et de la mobilité des biens et des personnes, La diaspora et le marché de l’emploi au Togo : migrations circulaires et retours de transferts de connaissances et savoir-faire de la diaspora et bien d’autres sujets seront à l’honneur.

Selon le délégué le délégué de FOSED Antoine Boukobu, ce rendez-vous  de donner et du recevoir permet à la diaspora togolaise de mieux appréhender le terrain avant tout investissement : « Cette activité permet aux togolais de la diaspora de se reconnecter, de mieux redécouvrir le Togo pour mieux s’investir », disait-il.

Il faut donc souligner ce retour d’autant plus qu’il permet un cadre d’échange permanent avec le pays, avec découverte de ses potentialités ainsi que les opportunités d’investissement disponibles.

Les trois sortes de diaspora (militante, d’acquaintance et silencieuse) prennent donc part à ce forum qui se veut le levier véritable  de l’émergence de la nation togolaise d’une part et le canal qui draine d’autres part les investisseurs venus d’ailleurs : « Il s’agit  d’aider au développement en investissant et en aidant les autres à venir investir au Togo. La diaspora a cette capacité d’influence et tout l’enjeu c’est de faire en sorte que la transpluralité dans sa diversité puisse être bien accueillie, qu’elle puisse travailler collectivement avec les uns et les autres pour faire en sorte que le Togo qui est un bien commun, un bien appartenant à tous puisse être inscrit dans ce processus de rapport diasporal » a ajouté Kag Sanoussi expert en stratégie, en intelligence négociationnelle et en gestion des conflits.

Les activités de cette rencontre sont couplées aux journées portes ouvertes sur l’administration publique togolaise et prendront fin le 30 juillet prochain.

IMG_9604 IMG_9617 IMG_9619 IMG_9620 IMG_9621 IMG_9629