Seigneur, que veux-tu que je fasse ?

Méditation personnelle sur
Actes 9 : 4 Il tomba par terre, et il entendit une voix qui lui disait : Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ? 5 Il répondit : Qui es-tu, Seigneur ?
K. Désiré AGBANZOUME

Nous connaissons l’histoire de Saul. Il était le disciple de Gamaliel. Il a étudié avec ce dernier la Thoras et se disait aimer Dieu et défendant Sa cause en persécutant les chrétiens qu’il considérait hérétiques.
Alors que, soit disant défendant la cause de Dieu, il reçoit une question de la part du fils de Dieu (et on peut dire de Dieu) : « pourquoi me persécutes-tu ? »
Alors que la question était claire, la réponse de Saul n’était pas pertinente.
N’est-ce pas une occasion pour Saul de parler ? de vanter son élan et son zèle pour Dieu ?
Saul savait que la voix qu’il entendait ne venait pas d’un homme mais plutôt d’un Esprit.
Si c’était de Satan, c’était l’occasion pour lui de solliciter le secours du Dieu qu’il défend ;
Et si c’était Dieu, c’était encore l’occasion pour lui d’extérioriser sa motivation.
Saul n’a su faire ni l’un ni l’autre mais il a dit quelque chose de vrai et de merveilleux ; Il répondit tout simplement : Qui es-tu, Seigneur ?
La réponse de Saul dévoilait qu’il ne connaissait pas le Dieu qu’il croit servir ; celui pour qui il prétend avoir du grand zèle.
Et son manque de connaissance l’induisait dans des erreurs abominables : Tuerie, blasphème, abus …. toute sorte d’atrocité mais le problème pour lui, c’est qu’il ne s’en rendait même pas compte.
Voyons le parallèle dans Jean 4 : 22 « Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs ».
Saul adorait ce qu’il ne connaissait pas ! il adorait le diable sans s’en rendre compte. Eh oui, Satan nous trompe matin midi et soir en nous faisant faire des choses « religieuses », on aurait cru pour Dieu mais c’est pour sa propre gloire. Il n’a pas besoin qu’on appelle son nom pour le servir. Il obscurcie l’intelligence et rend aveugle.
Ephésiens 4:18 Ils ont l’intelligence obscurcie, ils sont étrangers à la vie de Dieu, à cause de l’ignorance qui est en eux, à cause de l’endurcissement de leur cœur.
Un véritable chrétien doit savoir discerner les fruits de l’esprit à travers la Parole et la manifestation de l’Esprit de Dieu qui est en lui.
Saul vivait donc dans l’aveuglement. Dès qu’il a rencontré la Parole Vivante, ses yeux spirituels se sont ouverts et il pouvait se rendre compte de son état d’aveugle.
La Bible dit dans Actes 9 : 8 Saul se releva de terre, et, quoique ses yeux fussent ouverts, il ne voyait rien ;
Tout le monde pouvait croire que Saul voyait. Ses yeux étaient ouverts mais lui savait qu’il ne voyait rien.
Eh bien ! La Parole de Dieu nous aide à discerner notre état de pécheur, notre état d’aveuglement et d’ignorant vis-à-vis de la vie de Dieu.
Saul était maintenant conscient de son état. Que lui reste-t-il à faire ? Donner sa vie à Jésus qui s’est révélé à lui entant que son Dieu, Seigneur et Sauveur.
Il peut maintenant donner une bonne réponse à la question de Jésus.
La Bible dit dans Actes 9 : 6 « Tremblant et saisi d’effroi, il dit : Seigneur, que veux-tu que je fasse ? »
Autrement dit : Je ne savais pas. Je reconnais mes erreurs et je reconnais que tu es le véritable Dieu. Maintenant, je suis prêt à payer le prix. Dis-moi comment le faire Seigneur.
(à suivre)