L’application VADJI Marketing présentée aux médias au Togo

©Afreepress-(Lomé, le 31 mars 2015)- Les hommes des médias ont été conviés lundi  dernier à une conférence de presse, pour découvrir une nouvelle  application d’annonce, de Marketing et de  recherche sur internet. Cette application est dénommée VADJI Marketing  et devra  faciliter la vie sociale de tous les utilisateurs. La conférence de presse a permis au promoteur de l’application M. Dansou Kpotogbé d’expliquer les différentes fonctions de cette plateforme innovante qui contribuera au développement  du Togo.

 

Depuis son avènement, l’internet ne cesse de faciliter la vie au quotidien avec une kyrielle de  possibilités. Le Togo peut se réjouir de disposer aujourd’hui d’une unique application sociale d’annonce, de Marketing et de recherche sur internet. L’application, nouvelle dans son approche sociale et dans son intégration dans les référencements Web, est dénommée VADJI Marketing et a été présentée Lundi aux médias au cours d’une conférence de presse.
Dans ses explications, M. Dansou Kpotogbé, gestionnaire en Marketing et en Système de Management de Qualité (SMQ), a fait savoir que VADJI est un site d’annonce, de publicité, de Marketing et de  recherche qui est opérationnel au Togo mais  aussi dans  la diaspora. Une  initiative  qui, dit-il, a été lancée par la plus grande plateforme web, mobile et réseau social propre au Togo, « Togosocial ».

 

L’application a pour but d’aider les Togolais à faire connaître leurs produits et entreprises par le biais des annonces classées, du Marketing Social et Web et des bannières publicitaires sur le site www.vadji.com ainsi que sur les réseaux sociaux Togosocial, Facebook, Twitter, et les moteurs de recherche internet tels que Bing, Yahoo et Google. En outre Vadji dissémine automatiquement ses annonces vers le moteur de recherche propre au Togo dénommé Djinam. C’est selon lui, un service qui  s’inscrit dans les nouvelles technologies de la  communication qui a le mérite d’accroître la visibilité de tous les acteurs, en leur offrant une alternative aux difficultés inhérentes aux méthodes traditionnelles de promotion. Vadji s’intègre de façon naturelle avec Togosocial, permettant ainsi une visibilité sans précèdent des acteurs aux yeux des milliers de Togolais partout dans le monde.
Selon M. Kpotogbé, VADJI  couvre toutes les rubriques de la vie togolaise, dispose aussi d’un annuaire gratuit pour les compagnies Togolaises et donc permet à tous les internautes et en particulier aux citoyens de faire connaître leurs produits  au public.

 

«Notre application  a été conçue par Togosocial pour contribuer au développement social et économique  du Togo», renchérit le promoteur. D’après lui, le Togo s’est engagé  sur la voie de la modernisation qui le conduira lentement à se faire une place dans le concert des grandes nations de ce monde et il appartient à tous d’accompagner notre chère patrie dans ce processus pour un développement  intégral.
« Visitez www.vadji.com ou téléchargez l’application Android sur votre téléphone mobile. Ajoutez votre entreprise ou ONG gratuitement dans l’annuaire de Vadji et visitez aussi www.togosocial.com pour vous connecter avec des milliers de togolais sur le réseau social propre au Togo », a enfin conseillé M. Dansou Kpotogbé.

AFACHAWO Joyce

SEPT BONNES RAISONS POUR AVANCER AVEC TOGOSOCIAL

Voici 7 raisons fondamentales pour lesquelles vous allez très bientôt rejoindre le réseau social professionnel du Togo, la plate-forme web, media et réseau social du Togo.
Nous n’avons donc pas pour objectifs de vous présenter simplement le réseau TOGOSOCIAL, mais nous nous donnons le plaisir de vous faire découvrir une plateforme aussi complète que conviviale, spécialement conçue pour répondre aux besoins spécifiques des Togolais qui acceptent de se mettre ensemble pour partager leurs idées et savoir-faire en vue d’œuvrer pour le développement socio-économique du pays. L’intérêt est évidemment multiforme.
Quelle que soit votre catégorie socio-professionnelle, vous y trouverez votre intérêt et comprendrez pourquoi, TOGOSOCIAL constitue pour vous aussi, un outil de développement aussi bien de vos activités que de votre communauté.

1. TOGOSOCIAL est un réseau patriotique :
« Le développement de tout pays vient d’abord d’un grand patriotisme et d’une convergence de pensées autour des idées communes » Jean-Marc KOUEVIDJIN
En effet, TOGOSOCIAL est une plateforme initiée, réalisée, gérée et animée par des Togolais du Togo et de la diaspora et des amis du Togo. Sa toute conception est basée sur la culture Togolaise et pour sa promotion. Elle a ainsi pour vision de réunir tous les Togolais de par le monde autour d’un idéal à savoir :
• Capitaliser les connaissances et compétences Togolaises diversifiées et éparpillées,
• Valoriser le potentiel Togolais aux yeux du monde,
• Permettre à chacun de tirer le meilleur profit des outils socio-technologiques et de la visibilité qu’offre cette plateforme.

Aussi, TOGOSOCIAL permet-il aux Togolais du Togo, de la diaspora et aux amis du Togo de se retrouver, de communiquer et d’œuvrer ensemble pour éduquer et améliorer la vie sociale et économique du peuple Togolais partout dans le monde sans discrimination sexuelle, politique, religieuse, ethnique ou culturelle.

2- La création et la gestion d’un compte TOGOSOCIAL est simple
Vous voulez créer votre compte TOGOSOCIAL ? C’est assez simple. Connectez-vous à www.TOGOSOCIAL.com à l’aide de votre ordinateur ou de votre smartphone et cliquer sur «S’INSCRIRE». Renseignez ensuite les champs présents. Aucune compétence ou expérience professionnelle en informatique n’est requise pour ce faire. En effet, dix (10) clics bien comptés suffisent pour faire désormais partir de la grande famille des Togosocialais(es). Utiliser désormais votre identifiant et votre mot de passe pour accéder la plateforme et y faire toute sorte d’activité prévue.

3- TOGOSOCIAL est un réseau professionnel :
La plateforme TOGOSOCIAL fait elle-même sa propre publicité. Son design et le contenu de sa collection d’applications font d’elle, la meilleure et la plus grande plateforme web du Togo. TOGOSOCIAL intègre en elle seule, des outils professionnels, identiques aux meilleurs sites aujourd’hui reconnus et actuellement en vogue dans le monde entier. On y trouve par exemple des applications telles que :
• RESEAU et MUR qui offre une plateforme interactive de publication de photo-vidéo, musique, texte et autres fonctionnent comme FACEBOOK
• EDU (Portail de l’éducation) qui fonctionne comme l’Institution Educationnelle Internationale KHAN ACADEMY (khanacademy.org)
• VIDEO ET TV où vous pouvez poster, visualiser et commenter des fichiers Vidéo sur une interface aussi conviviale que sur YOUTUBE;
• VADJI Marketing ou Vadji annonces Togo, le site officiel de Togosocial pour les annonces classées, la publicité et le Marketing web au Togo et dans la Diaspora Togolaise. Site préféré d’annonce du Togo pour les années 2013 et 2014, Vadji couvre toutes les rubriques de la vie sociale togolaise. Vous pouvez facilement faire découvrir vos services, vos produits et vos affaires, vendre, échanger et acheter entre particuliers ou entreprises, faire passer vos communiqués, vos demandes d’offres, vos offres d’emploi, Achat/Vente de Véhicules, Vente d’articles neufs ou usagés, location et ventes d’ameublement, de l’immobilier et de logement aux Togolais du pays et de la diaspora”.
Sur Vadji, nous faisons tout notre possible pour propager les annonces et les publicités de nos clients non seulement sur vadji.com mais aussi sur togosocial.com la plus grande plate-forme web, média et réseau social togolais devant des milliers de togolais et sur presqu’une dizaine de sites Web togolais. Les annonces sont aussi relayées sur les autres réseaux sociaux comme Facebook, Bing, Yahoo et Google. “Vadji est créé pour donner la chance à tout particulier ou entreprise de faire la publicité à un prix raisonnable.
Pour cette raison, nos prix sont abordables par rapport au marché publicitaire, et de même certains services sont gratuits. Consultez le tarif Vadji.com pour plus de détails.’’
Grâce à VADJI, vous allez définitivement ouvrir le portail de vos affaires au plus grand nombre d’internaute au Togo et dans la diaspora. Vous convenez donc que même EBAY n’a jamais été aussi proche de vous que VADJI. L’essai vaut certainement le coût.

• TOGO PRO/EMPLOI: Si vous êtes une entreprise, TOGO Pro est votre meilleur partenaire pour publier une offre d’emploi à la recherche des meilleurs talents togolais. En tant que Employeur ou Recruteur, vous serez en mesure de formuler et soumettre vous-mêmes vos offres d’emploi. En tant que Demandeur d’emploi, vous serez en mesure de soumettre votre profil, déposer votre CV de façon à vous faire découvrir par les employeurs, les recruteurs et les entreprises au Togo, dans la Diaspora et de par le monde. Désormais, TOGO PRO vous accompagne à positionner l’homme qu’il faut à la place qu’il faut dans les entreprises togolaises pour un dynamisme entrepreneurial.

• TOGO PEDIA : A l’image de Wikipedia, le site TOGO Pedia a pour vocation d’être l’encyclopédie Togolaise. l’Afrique en générale et le Togo en particulier regorge de récits historiques qui font de lui, un pays historiquement connus de par ses vaillants combattants, passant par l’intellectualisme de ses enfants sans oublier les différents faits historiques qui ont toujours étonné le monde. Une question se laisse toutefois posée : Tout ce qui est écrit sur les Togolais viennent-ils des Togolais eux-mêmes? Tous ces récits reflètent-ils toujours la réalité ou sont-ils tronqués pour satisfaire les lecteurs de l’outre-mer? Eh bien, avec TOGO PEDIA, l’heure a sonné que les Togolais écrivent leur propre histoire. Nous en avons les compétences et l’application TOGO Pedia est le moyen qui nous ait gratuitement offert pour écrire notre propre histoire pour nous et pour les enfants du futur. Les rubriques proposés couvrent différents thèmes à savoir : Personnalité – Histoire – Tradition – Politique – Chefferie – Inventions – Musiques – Religion – Sport – Education – Technologie – Connaissance générale …
L’objectif de TOGO Pedia est donc de sauvegarder les valeurs Togolaises qui ont contribué à transformé positivement notre pays et d’en laisser la trace à nos enfants pour une continuité de la marche vers un avenir certain.
• TOGOSOCIAL offre beaucoup d’autres applications telles que la Messagerie privée, les rencontres, la création de blogs, le journalisme etc.

Les différentes applications suscitées ont en effet pour objectif d’accompagner les membres du TOGOSOCIAL dans la satisfaction de leur besoins actuel et futur et ceci dans le sens le plus professionnel que possible.

4- TOGOSOCIAL est un outil de développement socio-économique, éducatif et de loisir
Sur TOGOSOCIAL, chaque membre dispose automatiquement d’une page appelée MUR personnalisable de manière efficace et attractive où sont affichées, toutes ses activités sur la plateforme (photos, vidéos, événements spéciaux, campagnes, offre de produits ou de services…). Cette page est directement accessible en cliquant sur son lien électronique ou en cliquant sur l’avatar du membre. Elle est donc très utile si vous n’avez pas de site internet par exemple, car elle donne une grande visibilité de ses activités personnelles et/ou professionnelles sur la toile internet. Mieux, toutes les activités publiées sur son propre MUR sont automatiquement visibles par tous les membres TOGOSOCIAL connectés au RESEAU.
En plus, TOGOSOCIAL dispose d’un ensemble d’application web avec des outils de première classe, utile et amusante entre Togolais du Togo et de la diaspora et les amis du Togo. Vous pouvez faire des amis, tisser des relations utiles, organiser des rencontres, vous faire connaitre, échanger en direct avec vos interlocuteurs, commenter des publications, faire des affaires, créer une boutique, écrire un blog, partager l’actualité, échanger vos photos et vidéo, Faire des recherches, échanger des idées, éduquer, découvrir ceux qui changent le Togo, apprendre et pourquoi pas vous amuser… et si nous avons besoin de quelque chose d’autres en plus de cette grande richesse pour développer notre cher pays, c’est bien ici, l’occasion de le dire.
Avec TOGOSOCIAL, vous créez un lien direct avec vos amis et partenaires, ce qui vous rapproche de plus en plus, dynamise vos communications et renforce vos relations amicales ou dans vos affaires.
Parler de RTS (contes, prédication, discours et musiques et autres ;
Parler de bannière de playlist dispo pour les artistes togolais

5- TOGO social est une plateforme de communication et de support de vos autres moyens de communication.

Sur Togosocial, vous pouvez :
– Créer, en dehors de votre page personnelle, votre propre mini-site (PAC) et y publier toutes vos activités commerciales ou sociales, de promotion, d’évènementiel, de campagne … Les mini-sites (ou PAC) sont utiles aussi bien pour les activités des individus, des entreprises que pour les ONGs ; (les ONGs peuvent prendre des dons à travers leur TOGOPAC. Exemple BAZA EDUCATION)
– Rechercher un compte TOGOSOCIAL ou encore un PAC directement à partir des moteurs de recherche Web tel que GOOGLE (l’on peut ainsi vous chercher et vous trouver plus facilement sur Internet);
– Insérer dans vos publications, vos liens de sites web qui conduisent directement sur la page d’accueil de vos sites internet ; ce qui amplifie leur fréquentation ;
– Louer des bannières de publications dans TOGOSOCIAL qui redirige les internautes vers vos sites web personnels ;
– Poster des annonces sur le site d’annonces et de publicité «VADJI» ou encore poster vos articles sur le site de vente «MIVASHOP».

6-  Tout est gratuit sur TOGOSOCIAL
En dehors des bannières publicitaires et des publications d’articles sur VADJI, réservées pour des fins commerciales, toute autre activité sur TOGOSOCIAL est totalement gratuite. Ni la création de votre compte, ni son exploitation n’est sujette à aucun frais d’adhésion ni de redevance périodique. TOGOSOCIAL est gratuit et le sera toujours. Aussi, l’équipe technique de TOGOSOCIAL sera-t-elle heureuse de vous voir manifester massivement votre intérêt et attachement à cette plateforme web qui a pour seul objectif de réunir sur un seul site, tous les Togolais du Togo et de la diaspora autour d’un même sujet : Ensemble pour le développement du Togo.

7-  TOGOSOCIAL, c’est du présent pour le futur
A propos de Togosocial, voici ce que disent les togosocialais :

Karl Koami Akpabla : Togosocial peut devenir tout ce que nous ne pourrons imaginer alors faisons sa promotion. Moi j’aime l’initiative,

AYEDJI Pierrot : Togosocial brille déjà comme un flambeau au milieu d’une génération pourrie. C’est une occasion pour dire aux autres pays que nous sommes-là, nous sommes en train de nous battre; nous voulons aller de l’avant, le discours c’est derrière nous, place au développement.
Melissa Doumevi : Oui faisons la promotion de togosocial vers tous les coins du monde. Faisons résonner le nom de notre cher Togo.

Madina B.: J’apprécie cette dévotion venant de cette magnifique équipe qui a conduit à la création de ce réseau social. Je vois venir une remarquable évolution dans la communauté togolaise à travers cette plateforme.

Jimmy Lota : Togosocial est vraiment un effort exceptionnel. Vous avez conçu un espace extraordinaire pour le Togo. Ce réseau en effet peut transformer le Togo du jour au lendemain, et c’est en vérité une des bonnes choses faites par des Togolais. Je félicite beaucoup les concepteurs.

Jean-Marc K. : Togosocial est jeune, pas trop connu pour l’instant, mais apporte des solutions plus spécifiques aux entreprises togolaises et surtout est 100% togolais. C’est dans l’intérêt des entreprises togolaises au pays et dans la diaspora de développer une curiosité vers togosocial afin d’y découvrir ses possibilités.
CONCLUSION
Après les 7 raisons ci-dessus citées, je peux comprendre que vous brulez d’envie de rejoindre la grande famille des togosocialais (es). Vous avez pleinement raison. Toute l’équipe technique reste totalement disponible pour vous soutenir à cet effet. Et si vous êtes satisfait, ce qui est garantie, vous êtes invités à votre tour, à en parler autour de vous car, la construction de notre cher patrie le Togo requiert la pierre de tout un chacun de nous.
Le développement de tout pays vient de l’effort de ses citoyens. Cessons d’attendre que la manne viendra du ciel, et prenons la tâche comme un laboureur qui travaille son propre champ. Le Togo c’est toi, c’est moi, c’est nous tous. Unissons-nous sur la plateforme togosocial.com avec un sens de patriotisme sans limite.
Pour faire du Togo l’or de l’humanité il faut une renaissance de la mentalité du togolais, une restructuration des liens sociaux et un peu plus de convergence d’idéologie.
La réussite d’une nation ne vient pas seulement de sa grandeur économique mais aussi et surtout de sa détermination patriotique et de son conservatisme moral.
La liberté personnelle d’agir ne doit pas faire de nous une nation immorale et désunie. Au contraire cette liberté devra entrainer un débat d’idées autour d’une union et moralité sans faille, un idéalisme plus grand que la somme de tous. Pour les américains cet idéal est la confiance en Dieu et une constitution structurelle, philosophique, morale et spirituelle. Pour nous c’est quoi? Trouvons la réponse et nous trouverons notre futur. Cette réponse est ancrée dans notre histoire et dans nos cultures. Elle se trouve dans l’ombre des décisions prises par nos ancêtres devant les mêmes problèmes. Du courage !!! Fiers togolais et fières togolaises, notre destinée ne s’écrira que lorsque nous quitterons cette terre. Pour le moment nous l’écrivons par nos pas et actions. Pour connecter avec le Togo, connectez-vous sur http://www.togosocial.com.

SEPT BONNES RAISONS POUR AVANCER AVEC TOGOSOCIAL

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name:”Tableau Normal”;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent:””;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:8.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:107%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family:”Calibri”,sans-serif;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-bidi-font-family:”Times New Roman”;
mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

 Voici 7 raisons fondamentales pour lesquelles vous allez très bientôt rejoindre le réseau social professionnel du Togo, la plate-forme web, media et réseau social du Togo.

Nous n’avons donc pas pour objectifs de vous présenter simplement le réseau TOGOSOCIAL, mais nous nous donnons le plaisir de vous faire découvrir une plateforme aussi complète que conviviale, spécialement conçue pour répondre aux besoins spécifiques des Togolais qui acceptent de se mettre ensemble pour partager leurs idées et savoir-faire en vue d’œuvrer pour le développement socio-économique du pays. L’intérêt est évidemment multiforme.

Quelle que soit votre catégorie socio-professionnelle,  vous y trouverez votre intérêt et comprendrez pourquoi, TOGOSOCIAL constitue pour vous aussi, un outil de développement aussi bien de vos activités que de votre communauté.

 

1.     TOGOSOCIAL est un réseau patriotique :

« Le développement de tout pays vient d’abord d’un grand patriotisme et d’une convergence de pensées autour des idées communes » Jean-Marc KOUEVIDJIN

En effet, TOGOSOCIAL est une plateforme initiée, réalisée, gérée et animée par des Togolais du Togo et de la diaspora et des amis du Togo. Sa toute conception est basée sur la culture Togolaise et pour sa promotion. Elle a ainsi pour vision de réunir tous les Togolais de par le monde autour d’un idéal à savoir :

       Capitaliser les connaissances et compétences Togolaises diversifiées et éparpillées,

       Valoriser le potentiel Togolais aux yeux du monde,

       Permettre à chacun de tirer le meilleur profit des outils socio-technologiques et de la visibilité qu’offre cette plateforme.

 

Aussi, TOGOSOCIAL permet-il aux Togolais du Togo, de la diaspora et aux amis du Togo de se retrouver, de communiquer et d’œuvrer ensemble pour éduquer et améliorer la vie sociale et économique du peuple Togolais partout dans le monde sans discrimination sexuelle, politique, religieuse, ethnique ou culturelle.

 

2-     La création et la gestion d’un compte TOGOSOCIAL est simple

Vous voulez créer votre compte TOGOSOCIAL ? C’est assez simple. Connectez-vous à www.TOGOSOCIAL.com à l’aide de votre ordinateur ou de votre smartphone et cliquer sur «S’INSCRIRE». Renseignez ensuite les champs présents. Aucune compétence ou expérience professionnelle en informatique n’est requise pour ce faire. En effet, dix (10) clics bien comptés suffisent pour faire désormais partir de la grande famille des Togosocialais(es). Utiliser désormais votre identifiant et votre mot de passe pour accéder la plateforme et y faire toute sorte d’activité prévue.

 

 

3-     TOGOSOCIAL est un réseau professionnel :

La plateforme TOGOSOCIAL fait elle-même sa propre publicité. Son design et le contenu de sa collection d’applications font d’elle, la meilleure et la plus grande plateforme web du Togo. TOGOSOCIAL intègre en elle seule, des outils professionnels, identiques aux meilleurs sites aujourd’hui reconnus et actuellement en vogue dans le monde entier. On y trouve par exemple des applications telles que :

       RESEAU et MUR qui offre une plateforme interactive de publication de photo-vidéo, musique, texte et autres fonctionnent comme FACEBOOK

       EDU (Portail de l’éducation) qui fonctionne comme l’Institution Educationnelle Internationale KHAN ACADEMY (khanacademy.org)

       VIDEO ET TV où vous pouvez poster, visualiser et commenter des fichiers Vidéo  sur une interface aussi conviviale que sur YOUTUBE;        

       VADJI Marketing ou Vadji annonces Togo, le site officiel de Togosocial pour les annonces classées, la publicité et le Marketing web au Togo et dans la Diaspora Togolaise. Site préféré d’annonce du Togo pour les années 2013 et 2014, Vadji couvre toutes les rubriques de la vie sociale togolaise. Vous pouvez facilement faire découvrir vos services, vos produits et vos affaires, vendre, échanger et acheter entre particuliers ou entreprises, faire passer vos communiqués, vos demandes d’offres, vos offres d’emploi, Achat/Vente de Véhicules, Vente d’articles neufs ou usagés, location et ventes d’ameublement, de l’immobilier et de logement aux Togolais du pays et de la diaspora”.

Sur Vadji, nous faisons tout notre possible pour propager les annonces et les publicités de nos clients non seulement sur vadji.com mais aussi sur togosocial.com la plus grande plate-forme web, média et réseau social togolais devant des milliers de togolais et sur presqu’une dizaine de sites Web togolais. Les annonces sont aussi relayées sur les autres réseaux sociaux comme Facebook, Bing, Yahoo et Google. “Vadji est créé pour donner la chance à tout particulier ou entreprise de faire la publicité à un prix raisonnable.

Pour cette raison, nos prix sont abordables par rapport au marché publicitaire, et de même certains services sont gratuits. Consultez le tarif Vadji.com pour plus de détails.’’

Grâce à VADJI, vous allez définitivement ouvrir le portail de vos affaires au plus grand nombre d’internaute au Togo et dans la diaspora. Vous convenez donc que même EBAY n’a jamais été aussi proche de vous que VADJI. L’essai vaut certainement le coût.

 

       TOGO PRO/EMPLOI: Si vous êtes une entreprise, TOGO Pro est votre meilleur partenaire pour publier une offre d’emploi à la recherche des meilleurs talents togolais. En tant que Employeur ou Recruteur, vous serez en mesure de formuler et soumettre vous-mêmes vos offres d’emploi. En tant que Demandeur d’emploi, vous serez en mesure de soumettre votre profil, déposer votre CV de façon à vous faire découvrir par les employeurs, les recruteurs et les entreprises au Togo, dans la Diaspora et de par le monde. Désormais, TOGO PRO vous accompagne à positionner l’homme qu’il faut à la place qu’il faut dans les entreprises togolaises pour un dynamisme entrepreneurial.

 

       TOGO PEDIA : A l’image de Wikipedia, le site TOGO Pedia a pour vocation d’être l’encyclopédie Togolaise. l’Afrique en générale et le Togo en particulier regorge de récits historiques qui font de lui, un pays historiquement connus de par ses vaillants combattants, passant par l’intellectualisme de ses enfants sans oublier les différents faits historiques qui ont toujours étonné le monde. Une question se laisse toutefois posée : Tout ce qui est écrit sur les Togolais viennent-ils des Togolais eux-mêmes? Tous ces récits reflètent-ils toujours la réalité ou sont-ils tronqués pour satisfaire les lecteurs de l’outre-mer? Eh bien, avec TOGO PEDIA, l’heure a sonné que les Togolais écrivent leur propre histoire. Nous en avons les compétences et l’application TOGO Pedia est le moyen qui nous ait gratuitement offert pour écrire notre propre histoire pour nous et pour les enfants du futur. Les rubriques proposés couvrent différents thèmes à savoir : Personnalité – Histoire – Tradition – Politique – Chefferie – Inventions – Musiques – Religion – Sport – Education – Technologie – Connaissance générale …

L’objectif de TOGO Pedia est donc de sauvegarder les valeurs Togolaises qui ont contribué à transformé positivement notre pays et d’en laisser la trace à nos enfants pour une continuité de la marche vers un avenir certain.

       TOGOSOCIAL offre beaucoup d’autres applications telles que la Messagerie privée, les rencontres, la création de blogs, le journalisme etc.

 

Les différentes applications suscitées ont en effet pour objectif d’accompagner les membres du TOGOSOCIAL dans la satisfaction de leur besoins actuel et futur et ceci dans le sens le plus professionnel que possible.

 

4-     TOGOSOCIAL est un outil de développement socio-économique, éducatif et de loisir

Sur TOGOSOCIAL, chaque membre dispose automatiquement d’une page appelée MUR personnalisable de manière efficace et attractive où sont affichées, toutes ses activités sur la plateforme (photos, vidéos, événements spéciaux, campagnes, offre de produits ou de services…).  Cette page est directement accessible en cliquant sur son lien électronique ou en cliquant sur l’avatar du membre. Elle est donc très utile si vous n’avez pas de site internet par exemple, car elle donne une grande visibilité de ses activités personnelles et/ou professionnelles sur la toile internet. Mieux, toutes les activités publiées sur son propre MUR sont automatiquement visibles par tous les membres TOGOSOCIAL connectés au RESEAU. 

En plus, TOGOSOCIAL dispose d’un ensemble d’application web avec des outils de première classe, utile et amusante entre Togolais du Togo et de la diaspora et les amis du Togo. Vous pouvez faire des amis, tisser des relations utiles, organiser des rencontres, vous faire connaitre, échanger en direct avec vos interlocuteurs, commenter des publications, faire des affaires, créer une boutique, écrire un blog, partager l’actualité, échanger vos photos et vidéo, Faire des recherches, échanger des idées, éduquer, découvrir ceux qui changent le Togo, apprendre et pourquoi pas vous amuser… et si nous avons besoin de quelque chose d’autres en plus de cette grande richesse pour développer notre cher pays, c’est bien ici, l’occasion de le dire.

Avec TOGOSOCIAL, vous créez un lien direct avec vos amis et partenaires, ce qui vous rapproche de plus en plus, dynamise vos communications et renforce vos relations amicales ou dans vos affaires.

Parler de RTS (contes, prédication, discours et musiques et autres ;

Parler de bannière de playlist dispo pour les artistes togolais

 

5-     TOGO social est une plateforme de communication et de support de vos autres moyens de communication.

 

Sur Togosocial, vous pouvez :

       Créer, en dehors de votre page personnelle, votre propre mini-site (PAC) et y publier toutes vos activités commerciales ou sociales, de promotion, d’évènementiel, de campagne … Les mini-sites (ou PAC) sont utiles aussi bien pour les activités des individus, des entreprises que pour les ONGs ; (les ONGs peuvent prendre des dons à travers leur TOGOPAC. Exemple BAZA EDUCATION)

       Rechercher un compte TOGOSOCIAL ou encore un PAC directement à partir des moteurs de recherche Web tel que GOOGLE (l’on peut ainsi vous chercher et vous trouver plus facilement sur Internet);

       Insérer dans vos publications, vos liens de sites web qui conduisent directement sur la page d’accueil de vos sites internet ; ce qui amplifie leur fréquentation ;

       Louer des bannières de publications dans TOGOSOCIAL qui redirige les internautes vers vos sites web personnels ;

       Poster des annonces sur le site d’annonces et de publicité «VADJI» ou encore poster vos articles sur le site de vente «MIVASHOP».

 

 

6-     Tout est gratuit sur TOGOSOCIAL

En dehors des bannières publicitaires et des publications d’articles sur VADJI, réservées pour des fins commerciales, toute autre activité sur TOGOSOCIAL est totalement gratuite. Ni la création de votre compte, ni son exploitation n’est sujette à aucun frais d’adhésion ni de redevance périodique. TOGOSOCIAL est gratuit et le sera toujours. Aussi, l’équipe technique de TOGOSOCIAL sera-t-elle heureuse de vous voir manifester massivement votre intérêt et attachement à cette plateforme web qui a pour seul objectif de réunir sur un seul site, tous les Togolais du Togo et de la diaspora autour d’un même sujet : Ensemble pour le développement du Togo.

 

7-     TOGOSOCIAL, c’est du présent pour le futur

A propos de Togosocial, voici ce que disent les togosocialais :

Karl Koami Akpabla : Togosocial peut devenir tout ce que nous ne pourrons imaginer alors faisons sa promotion. Moi j’aime l’initiative,

AYEDJI Pierrot : Togosocial brille déjà comme un flambeau au milieu d’une génération pourrie. C’est une occasion pour dire aux autres pays que nous sommes-là, nous sommes en train de nous battre; nous voulons aller de l’avant, le discours c’est derrière nous, place au développement.

Melissa Doumevi : Oui faisons la promotion de togosocial vers tous les coins du monde. Faisons résonner le nom de notre cher Togo.

Madina B.: J’apprécie cette dévotion venant de cette magnifique équipe qui a conduit à la création de ce réseau social. Je vois venir une remarquable évolution dans la communauté togolaise à travers cette plateforme.

Jimmy Lota : Togosocial est vraiment un effort exceptionnel. Vous avez conçu un espace extraordinaire pour le Togo. Ce réseau en effet peut transformer le Togo du jour au lendemain, et c’est en vérité une des bonnes choses faites par des Togolais. Je félicite beaucoup les concepteurs.

Jean-Marc K. : Togosocial est jeune, pas trop connu pour l’instant, mais apporte des solutions plus spécifiques aux entreprises togolaises et surtout est 100% togolais. C’est dans l’intérêt des entreprises togolaises au pays et dans la diaspora de développer une curiosité vers togosocial afin d’y découvrir ses possibilités.

 et tous les autres membres ………………………………………………………………………………………………

CONCLUSION

Après les 7 raisons ci-dessus citées, je peux comprendre que vous brulez d’envie de rejoindre la grande famille des togosocialais (es). Vous avez pleinement raison. Toute l’équipe technique reste totalement disponible pour vous soutenir à cet effet. Et si vous êtes satisfait, ce qui est garantie, vous êtes invités à votre tour, à en parler autour de vous car, la construction de notre cher patrie le Togo requiert la pierre de tout un chacun de nous.

Le développement de tout pays vient de l’effort de ses citoyens. Cessons d’attendre que la manne viendra du ciel, et prenons la tâche comme un laboureur qui travaille son propre champ. Le Togo c’est toi, c’est moi, c’est nous tous. Unissons-nous sur la plateforme togosocial.com avec un sens de patriotisme sans limite.

Pour faire du Togo l’or de l’humanité il faut une renaissance de la mentalité du togolais, une restructuration des liens sociaux et un peu plus de convergence d’idéologie.

La réussite d’une nation ne vient pas seulement de sa grandeur économique mais aussi et surtout de sa détermination patriotique et de son conservatisme moral.

La liberté personnelle d’agir ne doit pas faire de nous une nation immorale et désunie. Au contraire cette liberté devra entrainer un débat d’idées autour d’une union et moralité sans faille, un idéalisme plus grand que la somme de tous. Pour les américains cet idéal est la confiance en Dieu et une constitution structurelle, philosophique, morale et spirituelle. Pour nous c’est quoi? Trouvons la réponse et nous trouverons notre futur. Cette réponse est ancrée dans notre histoire et dans nos cultures. Elle se trouve dans l’ombre des décisions prises par nos ancêtres devant les mêmes problèmes. Du courage !!! Fiers togolais et fières togolaises, notre destinée ne s’écrira que lorsque nous quitterons cette terre. Pour le moment nous l’écrivons par nos pas et actions. Pour connecter avec le Togo, connectez-vous sur http://www.togosocial.com.

Que pensez vous de cet article ??? L’auteur a t il raison ou pas ?

Pourquoi les juifs sont si puissants et les musulmans si impuissants ?

12.01.2009 | Dr Farrukh Saleem

L’auteur est le directeur exécutif pakistanais du Centre pour la recherche et les Etudes sur la sécurité centre crée en 2007. Il est aussi un chroniqueur indépendant à Islamabad.

Il y a seulement 14 millions de Juifs dans le monde, dont sept millions aux Etats-Unis d’Amérique, cinq millions en Asie, deux millions en Europe et 100.000 en Afrique.

 Pour chaque Juif dans le monde, il y a 100 musulmans.

Pourtant, les Juifs sont cent fois plus puissants que tous les musulmans réunis.

Vous êtes vous demandé pourquoi ?

Jésus était juif. Albert Einstein, le savant le plus influent de tous les temps et le magazine TIME a désigné « personne du siècle », Sigmund Freud – Moi, Surmoi – le père de la psychanalyse qui était un Juif. C’était aussi le cas de Karl Marx, Samuelson Paul et Milton Friedman.

Voici d’autres Juifs, dont la production intellectuelle a enrichi l’ensemble de l’humanité :

  • Benjamin Rubin a donné à l’humanité l’aiguille pour la vaccination.
  • Jonas Salk a mis au point le premier vaccin antipoliomyélitique.
  • Alerte Sabin a développé et améliorée le vaccin antipoliomyélitique.
  • Gertrude Elion nous a donné un médicament contre la leucémie.
  • Baruch Blumberg a développé le vaccin contre l’hépatite B.
  • Paul Ehrlich découvre un traitement de la syphilis (une maladie sexuellement transmissible).
  • Elie Metchnikoff a remporté un prix Nobel pour les maladies infectieuses.
  • Bernard Katz a remporté un prix Nobel pour ses travaux sur la transmission neuromusculaire.
  • Andrew Schally a remporté un prix Nobel en endocrinologie (troubles du système endocrinien, diabète, hyperthyroïdie).
  • Aaron Beck a fondé la thérapie Cognitive (psychothérapie pour traiter les troubles mentaux, la dépression et les phobies).
  • Gregory Pincus a développé la première pilule contraceptive.
  • George Wald a remporté un prix Nobel pour son travail sur la compréhension de l’œil humain.
  • Stanley Cohen a remporté un prix Nobel en embryologie (Étude des embryons et leur développement).
  • Willem Kolff a crée la machine pour la dialyse rénale.
  • Au cours des 105 dernières années, 14 millions de Juifs ont remporté 180 prix Nobel tandis que seulement 3 prix Nobel ont été remportés par 1,4 milliard de musulmans (autre que le Prix pour la paix).
  • Stanley Mezor a inventé la première puce micro-informatique.
  • Leo Szilard mis au point le réacteur nucléaire de première génération.
  • Peter Schultz, le câble à fibres optiques.
  • Charles Adler les feux de circulation.
  • Benno Strauss l’acier inoxydable.
  • Isador Kisee les films sonores.
  • Emile Berliner le téléphone et le microphone.
  • Charles Ginsburg le magnétoscope.

Les financiers célèbres dans le monde des affaires appartiennent à la religion juive.

Sans compter Ralph Lauren (Polo), Levi Strauss (Levi’s), Howard Schultz (Starbuck’s), Sergey Brin (Google), Michael Dell (Dell Computers), Larry Ellison (Oracle), Donna Karan (DKNY), Robbins Irv (Baskins & Robbins) et Rosenberg projet de loi (Dunkin Donuts). Richard Levin, président de l’Université de Yale, est un Juif.

  • Il en est de même pour Henry Kissinger (secrétaire d’État américain),
  • Alan Greenspan (Président de la Banque fédérale sous Reagan, Bush, Clinton et Bush, Jr.),
  • Joseph Lieberman, Le sénateur,
  • Madeleine Albright (ancienne Secrétaire d’État),
  • Maxim Litvinov (ministre des Affaires étrangères de l’URSS),
  • David Maréchal (le premier ministre de Singapour),
  • Isaacs Issac (gouverneur général d’Australie),
  • Benjamin Disraeli (Homme d’État et auteur),
  • Yevgeny Primakov (Premier ministre russe),
  • Jorge Sampaio (Président du Portugal),
  • Herb Gray (plusieurs fois ministre et Vice premier Ministre du Canada),
  • Pierre Mendes (Premier ministre français),
  • Michael Howard (British Home Secretary),
  • Bruno Kreisky (Chancelier d’Autriche) et Robert Rubin (ancien Secrétaire au Trésor).

Dans les médias, les Juifs célèbres incluent Wolf Blitzer (CNN),

  • Barbara Walters (ABC Nouvelles),
  • Eugene Meyer (Washington Post),
  • Henry Grunwald (rédacteur en chef du Time Magazine),
  • Katherine Graham (éditeur du Washington Post),
  • Joseph Lelyyeld (rédacteur en chef, The New York Times), et Max Frankel (New York Times).

Pouvez-vous donner le nom du philanthrope le plus généreux dans l’histoire du monde ?

  • Le nom est George Soros, un Juif, qui a jusqu’à présent a fait des dons colossaux à hauteur de 4 milliards de dollars ;dont la majeure partie en aide à des scientifiques et des universités de par le monde.
  • Le deuxième après George Soros est Walter Annenberg, un autre Juif, qui a construit une centaine de bibliothèques en donnant un montant estimé à 2 milliards.

Aux Jeux olympiques, Mark Spitz a établi un record du genre en remportant sept médailles d’or. Lenny Krayzelburg est médaillée d’or olympique à trois reprises. Spitz, Krayzelburg et Boris Becker (tennis) sont tous juifs.

Saviez-vous que Harrison Ford, George Burns, Tony Curtis, Charles Bronson, Sandra Bullock, Barbra Streisand, Billy Crystal, Woody Allen, Paul Newman, Peter Sellers, Dustin Hoffman, Michael Douglas, Ben Kingsley, Kirk Douglas, William Shatner, Jerry Lewis et Peter Falk sont tous juifs ?

 Alors, pourquoi les Juifs sont si puissants ?

Réponse : l’Education.

Hollywood elle-même a été fondée par un Juif. Parmi les réalisateurs et producteurs, Steven Spielberg, Mel Brooks, Oliver Stone, Aaron Spelling (Beverly Hills 90210), Neil Simon (The Odd Couple), Vaina Andrew (Rambo 1, 2 et 3), Michael Mann (Starsky et Hutch), Milos Forman (Vol au-dessus d’un nid de coucou), Douglas Fairbanks (Le Voleur de Bagdad) et Ivan Reitman (Ghostbusters) sont tous Juifs.

Pour être certain, Washington est la capitale qui compte et à Washington, le lobby qui compte, c’est l’American Israel Public Affairs Committee, ou AIPAC.

William James Sidis, avec un QI de 250-300, est le plus brillant homme qui ait jamais existé. Devinez à quelle religion il appartient ?

Alors, pourquoi les Juifs sont si puissants ?

Réponse : l’éducation.

 Pourquoi les musulmans si impuissants ?

On estime à 1,476,233,470 musulmans sur la surface du globe : un milliard en Asie, 400 millions en Afrique, 44 millions en Europe et six millions en Amérique.

Un cinquième du genre humain est musulman. Pour chaque hindou, il ya deux musulmans, pour chaque bouddhiste il ya deux musulmans, et pour chaque Juif il y a cent musulmans.

Jamais on ne s’est demandé pourquoi les musulmans sont si impuissants ?

Voici pourquoi :

Il ya 57 pays membres de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI), et tous ont mis en place près 500 universités ; une université pour trois millions de musulmans.

Les États-Unis ont 5758 universités (1 pour 57 000 Américains).

En 2004, Shanghai Jiao Tong University a comparé les performances des universités dans le monde, et curieusement, pas une université d’un pays musulman ne se trouve dans le top 500.

Selon les données recueillies par le PNUD, l’alphabétisation dans le monde chrétien se situe à près de 90 pour cent et les 15 Etats à majorité chrétienne ont un taux d’alphabétisation de 100 pour cent.

Un état à majorité musulmane, a en moyenne un taux d’alphabétisation d’environ 40 pour cent et il n’y a pas un seul état à majorité musulmane avec un taux d’alphabétisation de 100 pour cent.

Quelque 98 pour cent des « alphabètes » dans le monde chrétien terminent l’école primaire, tandis que moins de 50 p. cent des « alphabètes » dans le monde musulman font la même chose.

Environ 40 pour cent des « lettrés » dans le monde chrétien fréquentent l’université soit plus de deux pour cent des « lettrés » qui dans le monde musulman font la même chose.

Pourquoi les musulmans sont impuissants ?

Parce que nous ne savons pas produire et mettre en application un savoir musulman. Les pays à majorité musulmane ont 230 scientifiques par million Musulmans. Les États-Unis ont 4.000 scientifiques par million et le Japon à 5.000 par million d’habitants. Dans le monde arabe tout entier, le nombre total de chercheurs à plein temps est de 35.000 et il n’y a que 50 techniciens par un million d’Arabes (dans le monde chrétien, il ya jusqu’à 1.000 techniciens par million). En outre, le monde musulman dépense 0,2 pour cent de son PIB à la recherche et développement, tout le monde chrétien consacre environ cinq pour cent de ses PIB.

Conclusion : Le monde musulman n’a pas la capacité de produire des connaissances.

Les quotidiens pour 1000 habitants et le nombre de titres de livres par million sont deux indicateurs pour savoir si la connaissance est diffusée dans une société. Au Pakistan, il existe 23 quotidiens pour 1.000 Pakistanais tandis que le même ratio est de 360 à Singapour. Au Royaume-Uni, le nombre de titres de livres par million d’habitants s’élève à 2.000 alors qu’il est de 20 en Egypte.

 Conclusion : Le monde musulman ne parvient pas à la diffusion du savoir.

Les exportations de produits de haute technologie en pourcentage du total des exportations sont un indicateur important pour l’application des connaissances.

Les exportations de produits de haute technologie du Pakistan s’élèvent à un pour cent du total de ses exportations. C’est pire pour l’Arabie saoudite, le Koweït, le Maroc et l’Algérie (tous à 0,3 p. cent) alors que Singapour est à 58 pour cent.

 Conclusion : Le monde musulman ne parvient pas à mettre en application son savoir.

Pourquoi les musulmans sont impuissants ?

Parce que nous ne sommes pas capables de produire des connaissances.

Pourquoi les musulmans sont impuissants ?

Parce que nous ne sommes pas capables de diffuser le savoir.

Pourquoi les musulmans sont impuissants ?

Parce que nous ne sommes pas capables de trouver des applications à nos connaissances.

Et, l’avenir appartient aux sociétés du savoir.

Fait intéressant, le PIB combiné annuel de 57 pays de l’OCI-est de moins de 2 mille milliards de dollars. L’Amérique, juste à elle-seule, produit des biens et services pour une valeur de 12 mille milliards de $, la Chine 8 mille milliards de dollars, le Japon 3,8 mille milliards de $ et l’Allemagne 2,4 mille de milliards de dollars (en parité de pouvoir d’achat).

Les pays riche en pétrole à savoir l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, le Koweït et le Qatar collectivement produisent des biens et services (surtout en pétrole) pour une valeur de 500 milliards de dollars, alors que l’Espagne seule produit des biens et services d’une valeur de plus de 1000 milliards de $, la Pologne catholique de 489 milliards de $ et la bouddhiste Thaïlande 545 milliards de dollars.

La part musulmane du PIB, en pourcentage du PIB mondial, est baisse rapide.

 Alors, pourquoi les musulmans sont si impuissants ?

Réponse : Le manque d’éducation.

 Tout ce que nous faisons c’est prier Dieu toute la journée et blâmer tout le monde pour nos défaillances multiples.

C’est quoi, un entrepreneur?

Bien qu’il existe plusieurs définitions de l’entrepreneuriat, les unes aussi valides que les autres, il serait peut-être intéressant de demander plutôt « qu’est-ce que un entrepreneur? » Voici comment plusieurs intervenants définissent l’entrepreneur;

« Un entrepreneur, c’est un individu qui a le courage de concrétiser ses rêves, d’ignorer les risques et d’utiliser son plein potentiel de créativité pour innover. »

Valérie Bellavance
Directrice générale, Québec
Fondation Canadienne des Jeunes Entrepreneurs (FCJE)

« Un entrepreneur, c’est une personne qui passe à l’action. »

Josée Cusson
Directrice des opérations
Fondation Canadienne des Jeunes Entrepreneurs (FCJE)

« Un entrepreneur, c’est quelqu’un qui voit des possibilités et des solutions là où les autres voient des problèmes, et qui sait ensuite saisir ces opportunités. »

Christian Bélair
Directeur général
Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ)

« Un entrepreneur, c’est une personne qui initie le changement pour un mieux-vivre. »

Réjean Parent
Président
Centrale des syndicats du Québec (CSQ)

« Devenir entrepreneur, c’est se donner la liberté de se dépasser. »

Louis Jacques Filion

Mr. Dansou Kpotogbe nous expose Vadji marketing, le site Numéro #1 des annonces, publicités et marketing au Togo

Pour encore une fois BNN Togo reçoit comme invité spécial  Mr. Dansou Kpotogbe directeur de Vadji Marketing.

Comme vous le savez Togosocial, la plus grande plateforme web, média et réseau social du Togo offre plusieurs applications pour répondre aux besoins des togolais.

Mr Dansou Kpotogbe nous dévoile  dans une interview exclusive les avantages de VADJI Marketing pour les Togolais entant qu’ une des applications de Togosocial.

 

Q. Présentez-vous à nos lecteurs

 

R. Je voudrais tout d’abord vous remercier pour cette opportunité pour parler de nous et de notre structure sur Vadji Marketing.

Je suis Dansou Kpotogbe, Gestionnaire en Marketing et en Système de Management de Qualité (SMQ), et promoteur de Projets, Je suis présentement Directeur de Vadji Markéting, une agence de publicité et du marketing web au Togo et de la Diaspora togolaise.

 

Q. C’est quoi Vadji Marketing?

 

R. Vadji est le meilleur site des annonces et du marketing web au Togo et dans la diaspora togolaise. C’est une initiative lancée en partenariat avec Togosocial pour aider les Togolais dans le domaine de publicité et marketing web. Vadji Marketing aide les togolais à faire connaitre leurs affaires, leurs entreprises ou leurs produits par le biais des annonces classées et des bannières publicitaires sur vadji.com et sur les réseaux sociaux et les moteurs de recherches internet.

Ce service qui s’inscrit dans les nouvelles technologies de la communication a le mérite d’accroitre la visibilité de tous les acteurs, offrant ainsi une alternative aux difficultés inhérentes aux méthodes traditionnelles de promotion.

 

Q. Quels sont les types de catégories d’annonces que vous publiez?

 

R.Vadji couvre toutes les rubriques de la vie sociale togolaise. Vous pouvez facilement faire découvrir vos services, vos produits et vos affaires, vendre, échanger et acheter entre particuliers ou entreprises, faire passer vos communiqués, vos demandes d’offres, vos offres d’emploi, Achat/Vente de Véhicules, Vente d’articles neufs ou usagés, location et ventes d’ameublement, de l’immobilier et de logement aux Togolais du pays et de la diaspora.

 

 Q. Est- ce que les clients verront leurs produits sur le réseau Togosocial?

 

R. Oui, les annonces et publicités sur Vadji Marketing sont relayées sur Togosocial, le grand réseau social togolais  et sur d’autres réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter et bientôt Google Plus et autres… Ceci permet de vous faire découvrir socialement et d’augmenter votre visibilité dans le monde des affaires au Togo et dans la diaspora.

En disséminant vos annonces et publicités Vadji sur Togosocial, vous bénéficiez d’une exposition inégalée devant le plus grand publique togolais; en fait des milliers de Togolais.

Vadji est aussi partenaire avec le moteur de recherche Togolais Djinam et s’y intègre aisément en vue de disséminer et faire trouver vos annonces dans ce grand moteur de recherche utilisé par beaucoup des Togolais.

Les annonces classées et la publicité dans les journaux ont été les premières à être utilisées par les individus et les entreprises pour annoncer leurs produits et services. Mais aujourd’hui avec l’émergence de l’internet, les annonces classées et la publicité en ligne sont les plus consultées. Du fait que la consultation d’annonces sur l’internet est facile, populaire et moins chère, nous encourageons les entreprises togolaises à travailler avec nous pour une grande visibilité.

 

 Q. Quels genres de clients servez-vous?

 

R. Vadji est au service de tous les internautes et en particulier du citoyen et des entreprises togolaises qui ont un besoin de se faire connaitre ou de faire connaitre quelques choses au public pour attirer plus de la clientèle ou une grande visibilité…

 

Q. Avez- vous d’autres fonctionnalités sur VADJI Marketing?

Vadji Marketing couvre plus de rubriques que n’importe quels autres sites d’annonce Togolaise:

– Intégration transparente et facultatif de Carte Google avec vos annonces

– Intégration transparente avec le grand moteur de recherche Togolais Djinam

– Distribution de vos annonces sur le plus grand réseau Social togolais

– Accès facile et immédiat avec vos identifiants et compte Togosocial

– Vadji Marketing offre des services uniques de promotion par e-mail et par le biais des réseaux  sociaux   pour un engagement optimal de votre clientèle.

 

Q. Quels sont les prix de vos publications?

 

R. Si vous voulez que votre entreprise ou votre affaire prenne de l’expansion, il faut à tout prix qu’elle se fasse connaître et qu’elle fasse parler d’elle. Avec Vadji, votre  entreprise passe de l’obscurité vers la lumière.

Vadji est créé pour donner la chance à  tout particulier ou entreprise de faire la publicité à un prix raisonnable. Pour cette raison, nos prix sont  abordables par rapport au marché publicitaire, et de même certains services sont gratuits. Consultez le tarif  Vadji.com pour plus de détails.

 

Q. Il y a plusieurs sites d’annonces togolais qui sont gratuits pourquoi Vadji est il payant? Que faites vous de différents?

 

R. Nous ne sommes pas seulement un site d’annonce sur l’internet. Nous sommes plutôt une agence publicitaire et marketing. Nous accompagnons nos clients dans leur promotions avec notre expertise en Marketing et promotion.  Nous faisons tout notre possible pour propager les annonces et les publicités de nos clients non seulement sur vadji.com mais aussi sur togosocial.com la plus grande plate-forme web, média et réseau social togolais devant des milliers de togolais et sur presqu’une dizaine de sites Web togolais. Les annonces sont aussi disséminées sur les autres réseaux sociaux comme Facebook.

En plus de tout ça, nous donnons à chacun de nos clients une page web dédiée leur permettant une plus grande visibilité et une meilleure organisation et suivie de leurs annonces, publicité et bannière.

En outre notre service de création de bannières et de suivi analytique des campagnes publicitaires permet à nos clients de mieux mesurer la portée de leurs campagnes et d’analyser ce qui marche et ce qui ne marche pas, les mots clés à utiliser…

Vadji assiste aussi les entreprises togolaises dans leurs promotions sociales et dans leurs publicités sur Bing, Yahoo et Google.

 

Q. Un dernier mot à nos lecteurs?

 

R. Pour finir, je remercie le personnel dynamique de Vadji, à notre clientèle, aux partenaires, à tous ceux qui de près ou de loin nous accompagnent dans nos efforts.

Ensemble, nous contribuerons au développement social et économique de notre pays. Le Togo s’est engagé sur la voie de la modernisation. Lentement mais sûrement, il se fait une place au soleil. Il nous appartient, chacun en ce qui le concerne, d’accompagner notre chère patrie dans son processus de modernisation et de développement intégral.

Que le Tout Puissant nous accompagne également dans nos initiatives.

Merci

Togosocial – Pourquoi devons-nous tous l’embrasser?

Attendez, c’est quoi ce togosocial dont tout le monde parle? Est-ce seulement un site web, un réseau social? Quel est son importance pour moi?

Voici des questions que vous vous posez certainement dont la réponse vous aidera à prendre la décision importante d’embrasser cet outil togolais ou de vous en passer.

Je vous dirai déjà de ne pas vous en passer car comme le laboureur et ses enfants, c’est à force de remuer le champs qu’on trouvera le trésor qui s’y cache. Dans Togosocial se cache certainement un trésor togolais. Ce trésor ne se définit pas dans comment la plateforme a été crée, les codes qui ont été écrits, l’argent qui y a été investi ou qui l’a crée. Plutôt ce trésor est ancré dans ce que nous faisons avec togosocial, comment nous les togolais nous l’utilisons et le remuons et surtout dans l’impact socioéconomique révolutionnaire que la plateforme peut apporter au Togo.

Tout simplement Togosocial présente un potentiel énorme pour le développement du Togo.

Ce que nous nous donnons comme tâche avec togosocial n’est pas de recréer le monde mais simplement de redonner aux fils et filles du Togo les moyens de mieux se regrouper positivement afin de promouvoir le Togo et de s’entraider.

En se regroupant sur une plateforme 100% togolaise, on peut mieux faire le commerce entre nous, mieux trouver des togolais à employer dans nos entreprises, mieux découvrir le talent et la force humaine togolaise, mieux promouvoir nos produits devant les togolais, mieux nous éduquer entre togolais, mieux partager l’information entre togolais et surtout mieux travailler ensemble pour faire ressortir le génie togolais.

Bon nombre de jeunes togolais se battent pour un avenir meilleur mais par faute de support financier, technologique et logistique, ils voient la porte du succès se refermer comme s’ils n’ont même pas essayé. Togosocial peut les aider à lever des fonds, à solliciter l’aide commune, à connecter avec d’autres togolais entrepreneurs qui peuvent leur apporter un support indispensable.

Les ONG, le gouvernement togolais et toutes les forces qui interviennent quotidiennement pour aider les orphelins et les démunis, les associations qui luttent pour éradiquer certaines maladies, sensibiliser la population contre certains fléaux, ceux qui aident à lever les défis sur le plan de l’éducation, de l’environnement, de la malnutrition et autres ont besoin d’un espace togolais pour véhiculer non seulement leurs messages particuliers au Togo mais aussi pour trouver des volontaires et des supporteurs. En se regroupant sur une plateforme 100% Togolaise, leur tâche devient plus facile.

Beaucoup de nos commerçants n’arrivent pas à faire connaitre leurs produits aux togolais et de ce fait n’arrivent pas à créer une clientèle importante pour leurs produits ou service. Combien de commerçant togolais trouvons nous en ligne aujourd’hui avec des boutiques virtuelles? Pourtant on sait bien qu’en arrivant à vendre leurs produits en ligne bon nombre de commerçants peuvent étendre leurs clientèles vers le monde entier.  Togosocial met en place des solutions gratuites et surtout faciles pour répondre à ce besoin.

Si tous les togolais arrivent à se regrouper, nous pouvons diminuer le taux de chômage, créer un nouveau modèle pour aider nos artistes
à vendre et à  faire découvrir leurs arts, renforcer l’éducation avec la formation en ligne entre la diaspora et le pays et encore plus.

Voila quelques exemples de ce que Togosocial peut faire pour le Togo si et seulement si nous tous nous l’embrassons comme un outil au service du Togo et l’utilisons positivement. Togosocial est donc un devoir commun, un mode de vie togolais à embrasser, une opportunité de faire mieux et de grandir le Togo et l’espoir d’une génération qui se cherche.

Comme tout outil, togosocial n’est pas parfait et doit toujours être amélioré, néanmoins c’est un outil qui veut aider. Son amélioration est un travail collectif car la force de tous les togolais est plus forte que l’effort de quelques uns de nos compatriotes.

Toute chose a un début, togosocial a été lancé, je vous prie, individus, ONG, groupes, associations, entreprises, gouvernement et autres organisations de l’embrasser et d’y apporter votre pierre positive pour faire du Togo l’or de l’humanité. Le potentiel est profond.

Nous rêvons d’un Togo virtuel tous les acteurs, fils et filles peuvent s’engager positivement et l’effort individuel et commun peut porter des fruits réels.

Nous rêvons d’un Togo virtuel le Togo peut exporter ses talents et montrer ses prouesses et ses forces devant le monde entier.

La plus grande force dont tout pays dispose est sa force humaine. Ce sont les humains qui créent des sociétés, ce sont des humains qui embauchent, qui éduquent, qui aident, qui créent des arts, qui vendent des produits, qui créent des amitiés, qui achètent et qui font grandir le monde.

Voici l’opportunité pour la force humaine togolaise de se regrouper pour le futur du Togo et pour la nouvelle génération. Embrasseras-tu ce devoir noble? Si oui merci et inscrivez-vous sur le lien: http://www.togosocial.com Invitez vos familles. collègues et amis aujourd’hui.

 

Togosocial uni les Togolais sur le Web

Ne nous trompons pas! C’est clair Togosocial est un outil togolais. Ce n’est ni Facebook, ni Twitter. Il ne faut point le limiter à un réseau social. L’aborder seulement comme un réseau social ne vous permettra point de découvrir les nombreux outils et les diverses applications que la plateforme offre aux Togolais. Togosocial, ce n’est pas seulement les photos, les amitiés et les retrouvailles, c’est aussi l’éducation, le e-commerce, les mini sites, les pages pro (PAC), le réseau des professionnels togolais, les annonces, un moteur de recherche, l’emploi, l’entrepreneuriat, les TICs, L’actualité, l’encyclopédie, le chat, votre impact, la bonne nutrition, la musique Togolaise et tant d’autres applications pour le Togo qui s’y ajoutent tous les jours.

Togosocial est la plateforme web qui offre la plus grande collection d’applications et de site web particulièrement créés pour répondre aux besoins des Togolais!

Levons-nous tous ensemble d’un même élan pour prendre notre destinée dans nos propres mains et avec la grâce divine. Il faut d’abord commencer à retrouver notre sens de patriotisme et embrasser ce qui est à nous. Ensuite il faut se regrouper et mettre de coté l’individualisme qui nous détruit afin de réinventer nos pas vers le succès collectif.
Certes on ne peut tout réinventer, mais on peut adapter. Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. Togosocial adapte certains outils actuels et imagine des outils pour répondre aux réalités du Togo.

Togosocial  continuera de développer des applications dans ce sens et d’intégrer des applications tierces sur la plus grande plateforme collective du Togo. Tout togolais peut donc intégrer son site, ses applications, son blog de façon transparente avec Togosocial.

Togosocial met donc en place un API(Interface de programmation d’application) facile pour les développeurs d’applications web togolais.

En tout l’idée est simple, Togosocial regroupe tous togolais désireux de porter haut le Togo. Ne marchons pas seul mais ensemble. Venez ajouter vos idées, vos applications et votre impact.

Voulez-vous intégrer votre site ou application avec Togosocial? Togosocial vous donne un hébergement gratuit et met son équipe professionnelle à votre disposition.

Visitez Togosocial aujourd’hui et inscrivez-vous. C’est gratuit. Voici le lien: http://www.togosocial.com

 

Mort des jeunes Israéliens : des “assassinats de sang-froid”, selon Benjamin Netanyahu Lire l’article sur Jeuneafrique.com : Israël – Palestine | Mort des jeunes Israéliens : des “assassinats de sang-froid”, selon Benjamin Netanyahu | Jeuneafrique.com – le premier site d’information et d’actualité sur l’Afrique Follow us: @jeune_afrique on Twitter | jeuneafrique1 on Facebook

Une quinzaine de jours après leur enlèvement, le 12 juin, les trois jeunes Israéliens enlevés ont été retrouvés morts dans le sud de la Cisjordanie occupée. Des “assassinats de sang-froid”, selon le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, qui a promis de “faire payer” le Hamas islamiste.
Israël est sous le choc. Les trois jeunes enlevés le 12 juin, Eyal Yifrach, 19 ans, Naftali Frankel et Gilad Shaer, 16 ans tous les deux, étudiants dans des écoles religieuses de colonies juives, ont été retrouvés morts aux environs de la localité de Halhoul, près de la route où ils ont été vus pour la dernière fois, faisant de l’auto-stop.
“Vers 17H00 (14H00 GMT), l’armée israélienne a découvert les trois corps dans notre zone de recherches dans le nord-ouest du district de Hébron”, a déclaré aux journalistes un porte-parole militaire, le lieutenant-colonel Peter Lerner.
Les cadavres ont été transférés pour autopsie afin de les identifier définitivement et de vérifier la date du décès, probablement intervenue peu après l’enlèvement, selon les médias israéliens.
“Ils ont été kidnappés et assassinés de sang-froid par des animaux à la forme humaine”, a déclaré Benjamin Netanyahu.
“Le Hamas est responsable et le Hamas paiera”, a-t-il affirmé.
“Si les occupants se lancent dans une escalade ou une guerre, ils ouvriront sur eux les portes de l’enfer”, a déclaré un porte-parole du Hamas à Gaza, Sami Abou Zouhri, mettant en doute la “version israélienne” de l’enlèvement.
Le cabinet de sécurité israélien, qui comprend les principaux ministres, s’est réuni pendant plusieurs heures lundi soir à Jérusalem sous la présidence de M. Netanyahu, a précisé la radio publique israélienne. Il doit se réunir à nouveau mardi soir.
Gaza violemment bombardée
Par ailleurs, l’armée de l’air israélienne a violemment bombardé la bande de Gaza dans la nuit de lundi à mardi, mais sans faire de victimes, selon des journalistes de l’AFP.
Ce ne sont pas moins de 30 frappes qui ont touché le territoire, visant des terrains d’entraînement de groupes armés, selon le ministère de l’Intérieur du Hamas. Des chasseurs F-16 ont notamment ciblé des bases du Hamas et du Jihad islamique à Khan Younès et Rafah, dans le sud de l’enclave, a précisé la branche armée du Hamas.
Auparavant, une roquette tirée de Gaza s’était abattue sur le sud d’Israël sans faire de dégât, selon l’armée.
Un raid de l’armée israélienne mené contre le camp de réfugiés de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, a oté la vie à un jeune Palestinien mardi matin, a-t-on indiqué de source palestinienne, tout en précisant que l’incident n’était apparemment pas lié aux opérations en cours dans le sud du territoire.
Le chef de l’État israélien Shimon Peres a exprimé son chagrin, ajoutant: “Notre détermination dans le combat contre le terrorisme n’en sera que renforcée”.
Le président américain Barack Obama a condamné “dans les termes les plus forts possibles cet acte de terrorisme insensé commis contre des jeunes innocents”.
De son côté, le Hamas, qui a nié être impliqué dans le rapt mais a salué l’opération, a promis à Israël “les portes de l’enfer” en cas d’offensive contre lui.
Éviter le scénario des représailles
Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon a exhorté “les autorités israéliennes et palestiniennes à travailler ensemble à retrouver et traduire rapidement en justice les responsables”, fustigeant “cet acte haineux perpétré par des ennemis de la paix”.
Le président Mahmoud Abbas a convoqué lundi soir une réunion d’urgence de la direction palestinienne, selon son porte-parole, Nabil Abou Roudeina.
L’accord de réconciliation conclu entre la Fatah de Mahmoud Abbas et le Hamas, qui a conduit le 2 juin à la formation d’un gouvernement de consensus commun à la Cisjordanie et à Gaza, déjà miné par l’enlèvement, semblait de plus en plus menacé.
Des milliers de militaires israéliens encerclaient lundi soir Halhoul et la ville de Hébron, empêchant tout accès ou sortie de la ville.
L’armée israélienne a démoli dans la soirée les maisons des deux principaux suspects de l’enlèvement, deux membres du Hamas à Hébron, toujours recherchés.
L’organisation israélienne de défense des droits de l’homme B’Tselem a condamné l’enlèvement et le meurtre et adressé ses condoléances aux familles, des trois étudiants, tout en “appelant le gouvernement israélien à s’abstenir d’actes de vengeance” et “d’imposer un châtiment collectif”.
Depuis l’enlèvement, selon une porte-parole militaire, l’armée israélienne a arrêté 420 Palestiniens en Cisjordanie, dont 305 membres du Hamas, et fouillé 2 200 bâtiments. Cinq Palestiniens ont été tués par des soldats israéliens depuis le début de l’opération.
Par ailleurs, la police a été mise en alerte sur tout le territoire israélien de crainte de représailles sur la minorité arabe ou les Palestiniens, selon les médias.
(Avec AFP)

ELIMINATOIRES CAN U17 2015 / LE TOGO AU SECOND TOUR

Les Eperviers cadets ont obtenu leur billet de participation à la deuxième phase des qualifications sans même avoir avoir eu à fouler la pelouse.
En effet, les cadets togolais peuvent remercier leurs homologues bissau-guinéens et adversaires du jour, qui ont pour des raisons non encore cernées, décidé de se retirer de la compétition, offrant ainsi un boulevard aux poulains du coach Kodjovi Kegbalo pour acceder à la phase suivante.
Du coup, les togolais, les doigts dans le nez comme dirait l’autre, passent le premier tour et vont avoir en juillet prochain à affronter les Lionceaux du Sénégal, au deuxième tour donc des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 17 ans, Niger 2015.
Notons que, seuls trois des dix matchs initialement prévus pour le premier tour des éliminatoires ont effectivement eu lieu ce week-end. Les 7 autres ont été annulés en raison de la cascade des forfaits enregistrés.
L’Ouganda, victorieuse et la Namibie, auteure d’un nul à Maputo ont apparemment pris une option pour le second tour. Le retour, dans deux semaines, entre le Soudan et l’Egypte s’annonce plus qu’incertain. Outre le Togo, cinq autres pays se sont qualifiés pour le second tour sans avoir eu à jouer. Il s’agit du Cameroun, de la Libye, la RD Congo, la Sierra Leone, le Sud Soudan. La Guinée de son coté a bénéficié de la suspension infligée par la CAF à la Gambie.
Voici le programme du 2e tour (8-20 JUILLET ; 1, 2, 3 AOUT 2014)
RD Congo – Nigeria
Ethiopie – Gabon
Togo – Sénégal
Guinée – Maroc
Sud Soudan – Ghana
Cameroun – Burkina Faso
Libye – Côte d’Ivoire
Mozambique ou Namibie – Angola
Seychelles ou Ouganda – Rwanda
Zambie – Botswana
Sierra Leone – Tunisie
Bénin – Mali
Egypte ou Soudan – Congo
Tanzanie – Afrique du Sud

Face au Mexique, le Brésil a montré ses lacunes

Neymar pris dans les filets mexicains, à défaut d’avoir pu y glisser le ballon.
REUTERS/Francois Xavier Marit/Pool
Brésil Brésil Mexique Mexique
Le Brésil et le Mexique ont livré un match nul (0-0) mais plein pour le compte de la deuxième journée du groupe A dans le Mondial 2014. Si les attaques ont souvent pris le pas sur les défenses, ce sont les gardiens qui ont été les héros de ce match, à commencer par le Mexicain Guillermo Ochoa. En tête du classement de leur poule, les deux sélections ont préservé toutes leurs chances de qualification, même si les faiblesses du Brésil sont plus que jamais visibles.

Les interrogations se renforcent autour de la Seleçao, après le match nul (0-0) face au Mexique et son gardien héroïque, Ochoa. Le Brésil a étalé des lacunes dans la construction et la finition, mardi pour son deuxième match dans le Mondial.

Le match nul du Brésil ne remet pas en cause la qualification pour les huitièmes de finale, qui serait assurée en cas d’un succès sur le Cameroun, le 23 juin. Mais il contribue à renforcer les questions autour de la Seleçao, inconstante et incapable de concrétiser ses nombreuses occasions.

Lacunes

Le gardien mexicain Guillermo Ochoa repousse une tête de Neymar en première mi-temps.
REUTERS/Kai Pfaffenbach
Lors de sa première apparition face à la Croatie, le 12 juin en match d’ouverture, le Brésil avait laissé une impression mitigée. Il y eut certes la victoire (3-1), mais les enchaînements avaient été rares et, à l’exception de Neymar et Oscar, les individualités décevantes. Enfin, la polémique consécutive au penalty « obtenu » par Fred avaient jeté une ombre sur le succès.

Cinq jours plus tard, les Brésiliens ont étalé les mêmes lacunes, et notamment un manque de liant dans la construction. Bref, cette équipe est en chantier… Et la date de livraison, fixée au 13 juillet, approche. « Notre équipe est chaque jour un peu mieux, constate l’entraîneur Felipao. Mais n’attendez pas que le Brésil soit seul en son royaume. »

Ochoa, ce héros

Tête à bout portant de Thiago Silva en fin de match… et qui est encore à la parade ? Ochoa, le héros du match !
REUTERS/Laszlo Balogh
Parmi les empêcheurs de danser en rond, les Brésiliens ont trouvé une équipe bien organisée. Et surtout un gardien, Guillermo Ochoa… Après avoir passé les deux dernières saisons dans l’anonymat de l’AC Ajaccio (L1 française), où il surclassait souvent partenaires et adversaires, il a cette fois repoussé toutes les tentatives brésiliennes. Signant au passage un arrêt de légende sur une tête de Neymar, en milieu de première période.

Les exploits d’Ochoa permettent aux Mexicains, victorieux du Cameroun (1-0), d’envisager eux aussi d’accéder aux huitièmes de finale. Tout devrait se jouer le 23 juin face à la Croatie.

Avec AFP

Mondial 2014 : une sélection algérienne signée “coach Vahid”

Nommé sélectionneur des Fennecs en 2011, Halilhodzic aurait pu jeter l’éponge devant l’immensité de la tâche à accomplir. Il a persévéré… Et revu l’organisation de l’équipe algérienne de fond en comble.
Viré comme un malpropre de Côte d’Ivoire quelques mois avant la Coupe du monde 2010 – et après avoir qualifié les Éléphants pour la phase finale de la compétition -, Vahid Halilhodzic, 62 ans, n’a jamais pu effacer de sa mémoire cet épisode qu’il a toujours considéré comme une injustice. Après s’être installé sur le banc des Fennecs, en juillet 2011, l’entraîneur bosnien s’était même interrogé, au lendemain du premier rassemblement de sa nouvelle équipe, à Marcoussis (France), sur l’opportunité de poursuivre sa mission avec la sélection algérienne.
“Il s’est vraiment posé la question. Tout était à reconstruire, l’équipe n’avait presque plus aucune chance de se qualifier pour la CAN 2012. Il y avait des privilèges au sein du groupe, certains ne respectaient pas les horaires ou ne justifiaient pas leurs retards… Mais finalement, comme c’est un très gros travailleur, il a décidé de rester”, se souvient Cyril Moine, le préparateur physique de l’équipe nationale algérienne.
Vahid est très exigeant avec les autres, mais surtout avec lui-même
Plutôt que de remettre sa démission à Mohamed Raouraoua, le président de la Fédération algérienne de football, l’ancien international yougoslave s’est donc plongé dans ses dossiers, revoyant l’organisation interne de la sélection de A jusqu’à Z. “Il a simplement mis en place le système qu’on retrouve dans la majorité des clubs européens, poursuit Cyril Moine. Le respect des horaires – un joueur qui arrive en retard doit le justifier et faire en sorte que cela ne se répète pas -, le contrôle de l’alimentation lors des rassemblements – il a par exemple instauré un petit déjeuner commun obligatoire… Il a également fait contrôler la masse graisseuse et le poids de chaque joueur lors de son arrivée.”
Ces nouvelles habitudes n’ont pas surpris la majorité des internationaux, qui évoluent essentiellement en Europe, où la plupart d’entre eux ont été formés. “Pour nous, ce sont des choses normales”, explique Madjid Bougherra, le capitaine des Fennecs, en fin de contrat à Lekhwiya (Qatar) après avoir joué notamment en Angleterre (Sheffield Wednesday, Charlton) et en Écosse (Glasgow Rangers). “L’organisation interne est plus stricte. Rabah Saadane, avec qui nous avions obtenu la qualification pour le Mondial 2010, laissait davantage le groupe s’autogérer. Vahid est très exigeant avec les autres, mais surtout avec lui-même. À l’entraînement, il vit son truc à fond, il est très pointilleux. Mais en dehors, il est plus relax”, s’amuse le défenseur algérien.
>> À voir aussi : découvrez les pronostics des journalistes de Jeune Afrique !
Style de jeu plus offensif
La principale évolution de l’ère Halilhodzic porte sur le choix des hommes et du profil de son équipe. Plusieurs cadres présents en Afrique du Sud en 2010 (dont Karim Matmour et Karim Ziani) ne sont plus appelés depuis longtemps en sélection. Nadir Belhadj a annoncé la fin de sa carrière internationale en sachant que l’entraîneur ne comptait pas sur lui. Et Ryad Boudebouz, même s’il est régulièrement préconvoqué, est finalement systématiquement écarté par les choix tactiques de “coach Vahid” – plutôt que pour avoir fumé la chicha lors de la CAN 2013 en Afrique du Sud.
“Le style de jeu de la sélection est plus offensif”, souligne Bougherra. Et si Halilhodzic retient essentiellement des joueurs évoluant en Europe, il passe une bonne partie de son temps en Algérie. Non seulement pour assister à des matchs de Ligue 1, mais aussi pour organiser régulièrement des stages avec les joueurs locaux au centre technique de Sidi Moussa, à une vingtaine de kilomètres au sud d’Alger.

Lire l’article sur Jeuneafrique.com : Algérie | Mondial 2014 : une sélection algérienne signée “coach Vahid” | Jeuneafrique.com – le premier site d’information et d’actualité sur l’Afrique
Follow us: @jeune_afrique on Twitter | jeuneafrique1 on Facebook

Fatherhood brings as many comical moments as it does precious ones.

Whether your significant other is a first-time dad or a parenting pro, he’s probably had his fair share of laugh-out-loud dad stories. After all, fatherhood (and motherhood) is never short of those head-scratching and hilarious moments. Get ready for some giggling as What to Expect mamas share their partners’ most comical tales.

NIGERIA : des grosses fortunes américaines financent Boko Haram

La résurgence de Boko Haram au Nigeria après la mort du fondateur de cette organisation au départ fondamentalement islamiste serait l’œuvre de 2 grosses fortunes américaines : Bill Gates et Hugh Grant PDG de la Monsanto Company.

En effet ces 2 milliardaires américains ont été identifiés par le “Global Alliance Prolife” (GPA) en tant sponsor étranger de l’insurrection de Boko Haram.
Global alliance Prolife a révélé que le nom de Boko Haram originel a été utilisé comme couverture dans des attaques terroristes. Selon GPA les vrais coupables étaient des assassins et des mercenaires embauchés par « Blackwater » ou « Xe-Service » appelé aujourd’hui « Academy », une armée privée propriété de Bill Gates et Monsanto Company.

Toujours selon Global Alliance Prolife, en 2009 après la mort du fondateur de Boko Haram (en tant secte purement islamiste opposée à la culture occidentale) Mohamed Yusuf, « Blackwater » a commencé le recrutement d’anciens enfants soldats sierra lionais et libériens de la rébellion de Charles Taylor et les a formé à Ouagadougou au Burkina Faso en dépit de l’éviction de « Blackwater » du Liberia par la présidente Ellen Johnson Sirleaf. Par la suite ces enfants soldats libériens et sierra lionais ont été amenés au Nigéria et présentés comme des employés de l’ECOMOG (The Economic Community of West African States Monitoring Group ou Groupe de Surveillance de la Communauté des Etas de l’Afrique de l’Ouest) pour officiellement combattre la secte islamiste Boko Haram.
Mais en réalité, la mission de ces mercenaires libériens introduis au Nigéria par Bill Gates et Monsanto Company était de déplacer les agriculteurs locaux du Nord Est du pays ; de créer une chute de la production agricole et obliger le gouvernement fédéral à adopter les grandes exploitations des deux géants américains spécialisés dans l’agrobusiness génétiquement modifiée pour nourrir la population. Les aliments de base locales, tels le riz, le sorgho ; le millet ou le manioc serait ainsi remplacés par des variantes génétiquement modifiées de Gates et Monsanto leur cédant ainsi efficacement la sécurité alimentaire pour plus de 170 millions de nigérians.

Selon l’AGP, « le volume de production des ces OGMs serait alors vendue à des prix inférieurs à celui de la nourriture cultivée biologiquement ou naturellement partout ailleurs au Nigeria, détruirait le marché des aliments biologiques traditionnels, faisant des cultures des industries agroalimentaires Gates/Monsanto dominants de l’alimentation au Nigeria.
Le président de GPA, le Dr Philip Njemanze a également tiré la sonnette d’alarme sur les moyens de hautes technologies utilisées par bill Gates dans l’exécution du plan terrorisme. Selon lui ; la récente entrevue du maniaque de la micro-informatique dans le quotidien ‘’Daily trust’’ dans laquelle il a déclaré que « sa fondation effectuait de la télédétection dans les Etas du Nord Est du Nigéria fief de Boko Haram pour étudier les schémas de migration des personnes » signifiait que des images satellitaires contre la loi nigériane ont été utilisée par l’espionnage pour identifier les installations militaires nigérianes comment s’en échapper et les attaquer en état d’urgence.

Le Dr Njemanze a par ailleurs dénoncé les téléphones portables distribués aux agriculteurs locaux par Bill Gates via le ministère nigérian de l’agriculture pour accorder à ces derniers des agro-crédits pour les engrais et les cultures OGM. Décrivant ces dons comme des « portes feuilles de la morts » faits et acceptés dans le mépris total de la preuve fournie par le Ministère américain de l’agriculture (USDA) que les OGM ne peuvent augmenter les rendements des cultures, sinon diminuer la production agricole globale , endommager les terres fertiles , le président de GPA soutient que les OGM constituent des risques sanitaires dangereux encore méconnus incluant des cancers et autres maladies débilitantes.

Toujours selon le Dr Njemanze, grâce aux GPS des téléphones cellulaires distribués aux populations rurales du nord du Nigéria , la position de chaque agriculteurs serait connue des terroristes à la solde des multinationales agroalimentaires américaines qui utilisent des images satellitaires pour connaître l’emplacement de la JTF ( Joint Task Force) et les téléphones portables pour traquer les agriculteurs nigérians.

Ngouegni N. Nadege

Mondial 2014 : les supporteurs ivoiriens n’ont pas le coeur à la fête

 

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Un supporteur ivoirien lors de l'élimination de la Côte d'Ivoire par l'Algérie à la CAN 2010.Un supporteur ivoirien lors de l’élimination de la Côte d’Ivoire par l’Algérie à la CAN 2010. © AFP

Contrairement aux autres supporteurs africains dont les équipes participent au Mondial 2014 au Brésil, ceux de Côte d’Ivoire ne sont pas emballés par la grande fête du football. Prix du déplacement et mauvaises performances des Éléphants semblent avoir eu raison de leur enthousiasme.

Certains aficionados africains vont soutenir leur équipe sur le terrain. D’autres pas. À la veille de la Coupe du monde, alors qu’en Algérie, au Cameroun ou au Ghana, la fièvre footballistique monte en puissance et où des dizaines de charters de supporteurs s’apprêtent à décoller pour le Brésil, la Côte d’Ivoire semble faire bande à part. Pour les fans des Éléphants, l’engouement n’est manifestement pas le même que lors du Mondial de 2006 en Allemagne ou celui de 2010 en Afrique du Sud.

Cette année, la plupart des supporteurs ivoiriens resteront au pays. Ils suivront les prestations de leur équipe chez eux, chez des amis ou au pub. Le manque de ferveur populaire se traduit même dans les rues, où aucun gadget de l’équipe nationale n’est en vente comme par le passé. Seul la chaîne de magasins City Sport a mis en vente les maillots officiels, et à la boutique du Comité national des supporteurs des Éléphants (CNSE, organe financé par les fonds publics) aux Deux Plateaux, à Abidjan, les articles du Mondial cherchent désespérément preneurs.

Le pays n’a pas prévu non plus de préparatifs particuliers, partout c’est le calme plat. Un paradoxe, la sélection ivoirienne étant parmi les cinq équipes africaines qualifiées celle qui a le plus de chances d’accéder au second tour et de prolonger son séjour brésilien. Car contrairement aux tirages au sort des deux éditions précédentes, celui de cette année est plutôt favorable aux Éléphants, qui se retrouvent dans un groupe C accessible, avec la Grèce, la Colombie et le Japon.

Les coûts exorbitants de la destination Brésil ont refroidi tout le monde. Pour les 3 matches de poule, il faut compter 8 millions de F CFA [12 200 euros] par personne.

Climat de divorce

Mais les échecs répétés de Didier Drogba et de ses coéquipiers lors du Mondial de 2006 et de 2010, comme à la Coupe d’Afrique des nations (CAN), en 2010, 2012 et 2013, ont fini par générer un climat de divorce entre les Ivoiriens et les Éléphants. “Ils ne font rien pour nous rassurer. Sur les six derniers matches, les Éléphants n’ont pris que 8 points sur 18 possibles… Personne ne grillera ses petites économies pour aller voir des gars qui ne gagneront pas”, explique un chef d’entreprise.

Parfait Kouassi, le président du CNSE, voit une autre raison à ce manque d’enthousiasme. “Les coûts exorbitants de la destination Brésil ont refroidi tout le monde. Pour les 3 matches de poule [vols, hébergement, transports et accès aux stades, NDLR], il faut compter 8 millions de F CFA [12 200 euros] par personne, contre 2 millions de F CFA en Afrique du Sud. Ce n’est pas donné !”

Quelques initiatives pour soutenir la sélection nationale dans les stades brésiliens ont cependant été prises. Ainsi, sur un budget de 400 millions de F CFA présenté par le CNSE, le président ivoirien, Alassane Ouattara, a décidé que l’État devait contribuer à hauteur de 300 millions de F CFA pour financer le voyage au Brésil d’environ 50 supporters dits “professionnels”, membres du CNSE. À titre de comparaison, au Ghana, le gouvernement a réussi convaincre le Parlement d’autoriser la Ghana National Petroleum Company (GNPC), la compagnie pétrolière publique, à prendre en charge le voyage de 300 supporteurs (sur 1 000 proposés).

Peu de clients dans les agences privées

“Pour compenser la quasi-absence des supporteurs Ivoiriens dans les stades brésiliens, nous étions en contact avec la fédération des supporteurs camerounais, explique Parfait Kouassi. Nous voulions mutualiser nos efforts et nos membres dans les villes où la Côte d’Ivoire et le Cameroun joueraient des matches de poules [en l’occurrence, il n’y en aura qu’une : Brasilia]. Mais, cela devait entraîner des coûts supplémentaires et l’idée a été abandonnée”.

Par ailleurs, des agences privées comme Capital Voyages, La Commerciale ou encore Afric Voyages, qui ont pu obtenir des agréments de la Fédération internationale de football association (Fifa), proposent des “packages” allant de 3,5 à 8 millions de F CFA selon les prestations et la durée du séjour. “Nous offrons des packs composés de 1, 2 ou 3 matches, avec hébergement en demi-pension ou pension complète, en fonction des budgets. Mais ce n’est pas la grande affluence !”, confirme une voyagiste.

Restera, pour compléter la maigre liste des chanceux qui feront le voyage, les quelques heureux gagnants des concours et tirages aux sorts organisés par les entreprises sponsors de l’équipe nationale ivoirienne, qui ont inclus dans les  programmes de fidélisation de leur clientèle des séjours au Brésil.

Togosocial=Facebook+Twitter+Linkedin+ Google

BN&N: Il y a de nombreux réseaux sociaux déjà tels Facebook et twitter, dites-nous pourquoi nous avons besoin d’un autre tel que le vôtre?
JMK: Ces réseaux sociaux dont vous venez de parler ne sont pas togolais et en réalité n’apportent rien de spécifique pour le Togo. Ces réseaux en fait travaillent pour le progrès de leur pays d’origine. Plus on les consomme, plus on assimile la culture de ces pays et plus on contribue à l’économie de ces pays et non du Togo. Nous ne sommes pas opposés à ces réseaux mais nous avons vu l’avantage et le besoin de doter notre pays de son propre outil social.
Le développement de tout pays vient d’abord d’un grand patriotisme et d’une convergence de pensées autour des idées communes. Le Togo n’en fait pas exception. En utilisant nos propres outils, nous pouvons plus facilement et en pleine liberté créer un laboratoire d’idées (Think Tank comme on  le dit en anglais) duquel sortiront de grandes idées pour développer la vie de chaque togolais. Pour se faire Togosocial veut faciliter non seulement la présence internet globale pour chaque togolais mais aussi faciliter l’outil technologique, éducationnel, et la dissémination de l’information socio-économique utile au Togo.
Permettez-moi de vous dire ceci : bien que nous ayons pris le temps de le créer, Togosocial n’est pas seulement le mien, c’est plutôt togolais car tous les togolais ont la liberté d’y contribuer, de rejoindre l’équipe et de proposer des ajouts qui sont souvent mis en place immédiatement.

RETROUVAILLES ENTRE LES BASKETTEURS DE LA DIASPORA

 

Les anciens basketteurs de la génération All Star Game des années 1997-2007 se retrouvent tous les ans depuis 2010 dans un tournoi organisé par la commune de Soucieu-en-Jarrest (Village situé à 13,5 km au sud-ouest de la métropole lyonnaise) en France et sous la direction de Patrice Folly ADUAYOM (Ex sociétaire des Aiglons de Lomé et du Dynamique togolais « Dyto »).

En 2013, étaient présents les basketteurs :

Patrice Folly ADUAYOM (Ex sociétaire des Aiglons de Lomé et du Dynamique togolais « Dyto »),Gervais MENSAH (CBS ET Racing club de Lomé), Armand PERSIDIS (Modèle de Lomé), Vincent FOLLYKOUE (Modèle de Lomé) Djabakou AKOMATSRI (Aiglons et Blue Star de Lomé), Edem AMENYITO (FABA de Lomé), Morou Ramdane TOURE (Aiglons et Blue Star de Lomé), Baba Adodo DJONDO (NGB et CBS de Lomé) Messan AJAVON Essa (Swallows et CBS de Lomé), Alapini Kolé OLYMPIO (Dyto de Lomé), Kareem GNASSINGBE (Swallows de Lomé), Sergino CHAOLD (Etoile filante de Lomé), Eugène Papa TOULABOR (NGB et Aiglons de Lomé), Maxwell SITTI (Racing club de Lomé), Jean-Paul CATARIA (Dyto), Gbetoho EDORH (Aiglons, Blue Star et Modèle de Lomé),Alphonse ZANOU (Aiglons et Blue Star de Lomé), Rafia COUGBADJA-TOURE (Racing club de Lomé) et Martine TOSSAVI (CBS de Lomé).

Ces retrouvailles se sont également vues honorés de la présence du chanteur togolais de renommé Thierry Nkéli Faha.

Tout ceci était dans une ambiance très festive.

Comme à l’accoutumée la journée s’était terminée par une soirée dinatoire en présence de tous les acteurs.

Pour les fans du Basketball de la diaspora togolaise, rendez-vous ce samedi 7 juin 2014 à Soucieu-en-Jarrest (Village situé à 13,5 km au sud-ouest de la métropole lyonnaise).

Source: Tootogo

Togo : la fin d’une dictature à bout de souffle

Par Michel Galy 

Au Togo, qu’Amnesty international a baptisé autrefois « Etat de terreur »,[1] on a trop souvent honte. Honte de venir d’un pays qui soutient un régime sanglant depuis 49 ans. Honte de voir les regards vaciller quant on se présente comme un « journaliste français » : c’est là bas symbole de corruption et de compromission : Jean Christophe Mitterrand était longtemps le correspondant de l’AFP et l’interlocuteur du général Eyadema. Les « journalistes » de 2014 passent encore chercher leurs enveloppes, à la présidence- qu’ils travaillent dans les radios internationales ou des périodiques africains : il suffit de voir leur train de vie à Paris.

Et peut être « français » suffit il : des militaires bien de chez nous encadrent une armée de répression, tandis que les diplomates cautionnent les élections et les tueries : juste un demi-siècle que ça dure.

Honte surtout de voir à quoi, dans les quartiers précaires, cette dictature prédatrice, a pu réduire sa population- en toute impunité.

Dans le bidonville du quartier Bè Alaglo, Mme Agbezouhlon nous accueille à l’improviste d’un sourire éclatant et nous explique en langue mina comment elle vit dans une cabane de tôles rapiécées. Cette jeune femme de 36ans doit, en pleine ville, louer ce qui ressemble à une case déglinguée à un informel « chef de quartier »; pas de dispensaire, des écoles publiques sans instituteurs de sorte qu’elle doit mettre ses enfants « dans le privé », à l’aide de précaires travaux de couture et de préparation informelle de plats typiquement togolais, à base de maïs.

Ailleurs, on voit bien pire. Une ville que le pouvoir délaisse, tout occupé à ses prédations, sans maire ni élus ! Quatre grands quartiers de Lomé sont plusieurs mois dans l’eau:faute d’aménagements urbains, ils sont en dessous du niveau de la lagune, et les habitants montrent avec résignation les marques des dernières crues, au niveau de la ceinture! Tel est le mode de vie d’un petit peuple d’autant plus acquis à l’opposition que dans une cohabitation forcée tout le monde connaît le mode de vie somptueux des privilégies du régime, bien qu’on en ignore le détail des « biens mal acquis » et des confortables comptes en banques à l’étranger.

49ans. Du père, le général Eyadema- 39ans de règne, au fils, Faure Gnassinbé depuis 2005. Le premier, soudard quasi analphabète, a comme titre de gloire d’avoir participé à l’assassinat de Sylvanus Olympio, premier président élu du Togo[2]. Le second, la légitimité d’être le fils d’un tel père- et de suivre ses traces : son « élection » truquée, en 2005, a fait un millier de morts et 40000 réfugiés lors de sa sanglante arrivée au pouvoir. Et demain lors de la présidentielle de 2015 ?

Jean Pierre Fabre, leader de l’opposition, s’emporte si on lui pose la question d’une « civilisation » de la dictature : « le fils est pire que le père », assène t il !

C’est aussi qu’avec un idéalisme qui force l’admiration, l’opposition y a cru, à cette démocratie à venir. Aux élections. Aux médiations internationales. Au rôle positif de la France, quand tout démontrait ses accointances avec le régime.

L’Histoire récente du Togo n’est que celle de ces espoirs déçus, de ces accords sans cesse invalidés par le pouvoir. De la discréditation, récupération ou isolement des leaders de l’opposition qui ont voulu jouer le jeu proposé par le pouvoir et les puissances extérieures. Et les négociations en cours entre pouvoir et opposition (entrevue Gnassingbe Faur- Jean Pierre Fabre du 5 Mars 2014) peuvent autant déboucher sur un accord précis et des élections correctes que sur une récupération de plus et un massacre électoral…

Parce ce que les togolais ont la mémoire longue. Ainsi pour Joseph Kokou Koffigoh, premier Ministre du temps de la conférence Nationale, aujourd’hui « en réserve de la République ». Tout le monde se souvient à Lomé de sa primature assiégée (Novembre- Décembre 1991) par les troupes de choc du général Eyadema, l’ambassadeur français Bruno Delaye s’essayant à une « médiation » sans lendemain. Isolé, forcé de collaborer puis de démissionner, M. Koffigoh a vu le parti d’Eyadema vaincre par la violence les espoirs de la Conférence nationale de 1991.

Edem Kodjo, brillant économiste. Yawovi Agboyibo avocat : tous les deux espoirs, un moment, de l’opposition ; tous les deux opposés entre eux et récupérés par le général Eyadema, en 1994.

Et le plus célèbre: Gilchrist Olympio, le fils du premier président, aujourd’hui complètement discrédité auprès de la population pour sa récente collaboration avec le régime, depuis 2010 , en échange d’on ne sait exactement quels avantages. Alors qu’il était le leader charismatique de tout un peuple. Les trois quarts de son parti ont fait scission pour fonder l’ANC, l’Alliance nationale pour le changement – clin d’oeil aussi à Mandela, en attendant que des décennies de lutte pacifique et non violente paient.

Parce que les accords passés, les médiations diplomatiques, les élections mêmes, comment leur accorder foi, quant on sait, au prix du sang, à quel point ils ont été sans cesse remis en cause? Ainsi l’ « Accord politique global » d’Août 2006, entre pouvoir et opposition, est censé régler les conditions des élections et pacifier la vie politique ; il a cependant un grave défaut : il n’a jamais été appliqué et rétrospectivement les démocrates togolais semblent bien s’être fait piéger.

La force pure d’un Etat mafieux [3]comme le Togo réside surtout dans des troupes de choc du régime, agissant en toute illégalité, issues de la base ethnique et clanique Kabyé, et prêtes à tout. Avant 1987, le « Togo sous Eyadema », parti-Etat unique et culte de la personnalité aidant, n’était un fond qu’un fascisme tropical[4]. Si la peur a reculé et si le pays s’est ouvert, le noyau dur des sbires du régime – qui ne se limite pas qu’à l’armée- a usé depuis 25 ans de toutes les formes de la violence politique pour garder le pouvoir.

Cet usage sans médiation, règle ni limite de la violence est aussi la grande faiblesse du régime, et la paradoxale chance de l’opposition: tous ses leaders sont passés par de très actives organisations nationales- dont l’exemplaire « Ligue togolaise des droits de l’Homme » dont les rapports circonstanciés – et ses relais internationaux- font trembler le régime.

Aux compromissions de « diplomates » très spéciaux et de juristes corrompus au coeur du régime correspond l’étonnante présence de « parrains » extérieurs dont le plus célèbre est l’ « européen » [5]Louis Michel. Conseillant et protégeant le régime Eyadema –comme par ailleurs le fils Kabila à Kinshasa, M. Michel s’est permis une diatribe depuis Lomé contre Jean Pierre Fabre, le chef de l’opposition- ce qui lui a attiré en retour de violentes critiques et de graves accusations de collusion avec la dictature. Supervisera t il- et à quel titre ?- les prochaines élections comme il vient de le faire pour la présidentielle du Mali en tant que chef de mission des « observateurs européens »?

Le clan Eyadema a déjà fait légitimer de précédentes élections par d’éminents juristes internationaux, surtout français, rétribués à prix d’or pour des rapports de complaisance…

Alors devant un Etat corrompu, prédateur et violent, la société s’organise. Pas de Mairie à Lomé, pas d’autorité dans les quartiers, Des comités locaux de citoyens fleurissent et s’autogérent clandestinement ; dans le quartier « sous l’eau » déjà cité, à Kangnikopé, un tel comité, spontané et bénévole s’essaie avec de faibles moyens de lutter contre l’inondation périodique, à l’aide de remblais et de pompe. Mais aussi à s’occuper à son modeste niveau du collège, d’un terrain de football, d’un marché couvert : les carences de l’Etat deviennent une micro école de démocratie participative.

Mais ce sont surtout les partis qui structurent la population, inlassablement. Depuis bientôt quatre ans, l’ANC de Jean Pierre Fabre réunit les foules en fin de semaine. D’abord sur la plage de Lomé, puis devant l’opposition du pouvoir, dans les quartiers. Ainsi ce jour de mi- févier, c’est dans un quartier « nordiste », en majorité kabyé(l’ethnie du clan Eyadema, dont beaucoup ont longtemps soutenu le régime[6]) que se passe le meeting. Alternativement en langue mina, kabyé, kotokoli – les prêtres, pasteurs et imams ayant fait l’ouverture, les orateurs se succèdent des heures durant, sous un soleil de plomb.

Depuis des mois, les militants attendent aussi leurs leaders en brousse, dans les villages, dans une étonnante conscience collective de la déchéance du pays- parfois avec des accents quasi- messianiques : « Sauvons le Togo », gronde en chœur l’assistance, renouant avec la ferveur des précédentes échéances électorales- qui ont toutes fini dans le sang.

Reconstruire le politique par le bas: tel est le pris non seulement de l’opposition, mais de la société civile toute entière. L’exemple emblématique en est bien cet étonnant collectif « Sauvons le Togo » (CST). Formé en avril 2012, composé de 9 organisations des droits de l’ homme et de la société civile et de six partis et mouvements politiques, dirigé par le charismatique avocat Maître Adjavon Zeus : le collectif peut mettre100 000 personnes dans la rue, comme en 2012.

Cet étrange « objet politique non identifié »[7] – en fait une société civile tout entière entrée en politique- use de tous les moyens; SMS, mails, affiches, marches, plaintes en justice, coordination des actions avec la diaspora: explicitement le modèle des « révolutions arabes » est revendiqué, et l’opposition attend qu’un « domino » des dictatures de la Françafrique bascule: peut –être bientôt Burkina Faso, Cote d’Ivoire, RDC, Congo, Gabon, …et pourquoi pas le Togo?

Pourquoi pas en 2015, à l’occasion de l’élection présidentielle? En principe, Faure Gnassingbé n’est plus éligible- même si le constitutionnaliste Charles Debbasch (juriste et mercenaire du régime[8]) a fait changer le nom du parti dominant, devenu « UNIR » pour mieux plaider la validité de la candidature présidentielle. En principe les élections locales, qui permettraient pour la première fois de valider l’audience de l’opposition, devraient se tenir auparavant, même si le régime freine des quatre fers.

Rien n’est prêt: listes électorales, CENI, financements ; les découpages électoraux- scandaleux- n’ont pas été refondus: les accords passés ne sont déjà pas respectés. Si le mode de scrutin n’est pas revu, seule une candidature unique pourra faire passer le candidat de l’opposition- logiquement celle de Jean Pierre Fabre, leader de l’ANC.

Dans le cas contraire, la « machine à perdre » serait enclenchée : si l’on prend en compte les candidatures minoritaires comme celle du militant trotskyste Claude Ameganvi pour le Parti des Travailleurs, celles des candidats rivaux de l’ « Alliance arc-en-ciel », et surtout celle de l’ancien premier ministre Agbéyomé Kodjo –qui devenu il y a peu farouche opposant semble tenté par un ralliement qui ne dit pas encore son nom- l’opposition irait droit à l’échec.

C’est qu’en face, les « technologies électorales » de la dictature se précisent: nouvelle candidature de Faure Gnassingbé, corruption de l’opposition et division, « autofinancement » des élections par racket des investisseurs – pour qu’il n’y ait pas d’observateurs étrangers. Contrats somptueux avec des « boites de com » très parisiennes », « subventions » et marchés pour les parrains extérieurs…

Pourtant l’Armée togolaise, si prompte à réprimer dans le sang lors des élections truquées , semble moins sûre, et sans doute divisée: le procès inique et les tortures de « Kpatcha » le demi frère du despote y sont pour beaucoup. Et puis, tout de même, « le monde change », se dit la classe politique togolaise : ce n’est plus Jacques Chirac, le grand ami du père -le général Eyadema, qui est au pouvoir en France…

C’est qu’en effet, un demi siècle après les « Indépendances », les élections au Togo, comme dans beaucoup de pays de la Françafrique, se décident en dernière instance à Paris. Il y a certes l’informel « groupe des cinq » à Lomé, composé des représentants du PNUD, de l’UE, des ambassadeurs d’Allemagne (ancien colonisateur), des USA et de la France qui recherchent d’ambigus et peu fiables « compromis » entre régime despotique et opposition démocratique.

Mais de fait, et contrairement à ce qu’affirment rituellement les gouvernements français en début de mandat, sur ce point, rien n’a changé à la situation néocoloniale qui perdure depuis un demi siècle. Et en cela les médias internationaux ont un rôle clef pour 2015: oseront ils questionner les actions du bien nommé « directeur Afrique » du Quai d’Orsay, -M. Bélliard ? Celles des deux « conseillers » de l’Elysée, Mme Le Gal et M. Mélonio- et de leurs responsables politiques de tutelle, MM. Hollande et Fabius? Car pour le Togo, ce sont eux qui prendront la décision finale d’abattre la tyrannie Eyadema et de rétablir la démocratie – ou non. Comme dans toutes les dictatures du « pré carré », justement dites « d’expression française »…

Les espoirs de la jeunesse africaine

26/05/2014

Le New York Forum Africa, fondé par Richard Attias, vient de  publier la première enquête sur la génération des 15-26  ans.

Plus de 5 000 Africains âgés de 15 à 26 ans de 42 pays sur les 54 du continent ont répondu à cette enquête en ligne. Les sondés – 85 % entre 18 et 26 ans ; 55 % d’hommes, 45 % de femmes – voient l’horizon serein et valorisent l’effort et le travail.

Pour 90 % d’entre eux, leur niveau de vie sera meilleur que celui de leurs parents, leurs perspectives de carrière meilleures que celles de leurs aînés (82 %) et 76 % sont convaincus que les capacités et le volontarisme au travail font la différence.

Sur le plan éducatif, 92 % visent un niveau universitaire et 86 %, un master ou un doctorat. 70 % trouvent une adéquation entre leur formation et leur travail. 40 % admettent un soutien de la part de l’Etat, mais 66 % le trouvent insuffisant. Nombreux sont ceux qui ont un  fort désir d’étudier à l’extérieur (62 %)…

La jeunesse africaine apparait optimiste et soucieuse de créer

Pour 30 % des sondés, le chômage est en tête des préoccupations. 50 % d’entre eux ont eu des difficultés à trouver du travail, quand ils en ont trouvé. Il existe un écart à réduire : entre les formations  et le marché de l’emploi. 56 % des jeunes ont eu beaucoup de mal à  trouver les moyens financiers pour créer une entreprise. Seuls 12 % de ceux qui sont devenus entrepreneurs ont bénéficié de l’appui de l’État. Alors que 75 % des jeunes ont eu recours à la famille ou à des amis

La jeunesse africaine apparait optimiste et soucieuse de créer. Il convient de ne pas décevoir ses aspirations.

Koffi SOUZA

le vrai amour

Il n’y a rien en ce monde que l’on estime davantage que l’amour. Le plus malheureux des hommes serait celui qui ne serait aimé de personne. Bien des suicides n’ont pas d’autre cause ; le malheureux se voit isolé, dédaigné, sans ami ; cela suffit, il préfère mourir que de vivre ainsi plus long temps.Lisez cette histoire d’un jeune soldat qui avait été jugé par une cour martiale et condamné à mort Le coeur du père et de la mère fut brisé à cette nouvelle. Ils avaient une petite fille. Elle connaissait Abraham Lincoln de nom et de réputation et elle se dit : « Si Lincoln Président de la République des États-Unis, savait combien mon père et ma mère aiment leur fils, il ne laisserait pas fusiller mon frère. » Elle supplia son père d’aller à Washington pour tâcher d’obtenir la grâce du condamné. Mais le père dit : « Ce n’est pas la peine ; la loi doit suivre son cours. On a déjà refusé plusieurs grâces, et le président a déclaré qu’il n’interviendrait plus, que les sentences des cours martiales seraient désormais exécutées. » Le père et la mère ne croyaient pas que leur fils pût être gracié.Mais la petite fille ne perdit pas l’espoir, elle prit le train qui la conduisit du Vermont à Washington. Quand elle arriva à la Maison-Blanche, les soldats voulurent l’empêcher de passer, mais elle raconta la lamentable histoire, et on lui ouvrit le passage. Le secrétaire particulier du président Lincoln refusa de l’introduire auprès de celui-ci, mais la petite fille commença son récit, et le coeur du secrétaire fut touché ; il l’introduisit devant le président. Quand elle entra dans le cabinet de Lincoln, il y avait là des sénateurs, des généraux, des gouverneurs, des hommes politiques, tous occupés des grandes affaires du moment ; l’enfant n’osait avancer, mais le président la vit, debout près de la porte. « Que veux-tu ? » lui demanda-t-il, et l’enfant raconta son histoire, dans son simple langage. Il était père, et des larmes coulèrent bientôt sur les joues du grand Lincoln. Il écrivit un télégramme pour faire venir à Washington le jeune condamné. Quand il fut arrivé, le président le gracia, lui donna trente jours de congé et l’envoya chez lui avec la petite fille pour réjouir le coeur du père et de la mère.Voulez-vous savoir comment aller à Christ ? Exactement comme cette enfant alla auprès de Lincoln. Peut-être avez vous un triste récit à faire. Racontez tout, ne gardez rien sur la conscience ! Si Lincoln eut pitié de la petite fille, écouta sa requête et l’exauça, croyez-vous que le Seigneur Jésus n’écoutera pas votre prière ? Croyez-vous qu’Abraham Lincoln, ou tout autre homme ici-bas, ait jamais eu autant de compassion que Christ ? Il est miséricordieux quand tous sont lassés de l’être ! Il a pitié de ceux que tous jugent indignes de pitié. Allez à lui, confessant vos péchés, et il vous sauvera.