L’AVF réussit encore son pari de partage de tontine 2019

Pour clore l’année 2019 en toute beauté, l’Association Vision Féminine (AVF) a procédé ce dimanche 22 décembre dernier à la paroisse universitaire Saint Jean Apôtre de Lomé à son partage traditionnel de vivres issus de la tontine de clients paroissiens et ceux venus d’ailleurs. Une initiative effective pour la septième (7e) fois consécutive; de quoi permettre aux uns et aux autres de fêter la fête de noël et le nouvel an en toute tranquillité.

Après un an de sacrifice pour honorer ses cotisations mensuelles de 2500FCFA, place à l’allégresse et aux sourires interminables ce dimanche dernier lors de la réception des vivres et de l’argent liquide au bas-fond de la paroisse universitaire.

Sacs de riz, boites de tomate, huile en bidon, canettes, poulets congelés, de la liquidité, des pagnes, casseroles et marmites; l’essentiel y est pour expliquer la joie de vivre des bénéficiaires.

Tout part du fait qu’en décembre, beaucoup de monde et en majorité étudiants peinent à avoir le minimum requis en vue de profiter pleinement des fêtes de fin d’année.

Ainsi cette initiative originale lancée en 2013 avec une inscription totale de vingt (20) personnes à la paroisse universitaire saint jean Apôtre a connu une progression vertigineuse en sept (7) ans d’autant plus qu’aujourd’hui il ne s’agit plus simplement de bien fêter avec des vivres et de l’argent liquide mais aussi de profiter pour acquérir des biens durables.

On note plus que jamais une satisfaction de la part des bénéficiaires :  

Ma joie est vraiment immense et je ne saurai la décrire. Nous avons galéré pendant douze (12) mois pour honorer nos cotisations si bien que c’est parfois difficile à cause de nos charges quotidiennes. Mais voilà nous sommes arrivés au bout du tunnel ! Ainsi ma famille pourra donc fêter sans que je ne fasse de très grandes dépenses supplémentaires. Même s’il devait en avoir, la liquidité reçue couvrira cela

, a laissé entendre une participante   .

Au moment où le sourire dégouline des visages de  bénéficiaires avec des salives probables à la bouche, on note également tout autour et de loin des visages crispés et pâles qui bien évidemment ont manqué à l’appel du sacrifice en début d’année 2019.

Néanmoins certains profitent en même temps pour relancer leur inscription annuelle 2020 en payant le carnet de tontine à la modique somme de 300 F plus 2500F pour solder automatiquement le premier mois.

Si bien que les objectifs ont été atteints, la vision future de l’AVF reste encore grande à explorer selon la promotrice :

Ma vision c’est de réussir à créer un travail stable qui fera gagner à tous à travers ce que nous sommes à train de faire. Aujourd’hui nous cotisons et à la fin d’année, nous récupérons tout. J’aimerais qu’on pense à une épargne pour une levée de fonds que nous allons pouvoir investir plus tard. Mon grand rêve c’est de créer cette « économie de communion » qui permettra de rassembler le peu que nous aurons cotisé sur trois (3), quatre (4), cinq (5) ans pour faire un fond de nantissement, un matelas de liquidité qui va nous servir. Nous avons des gens qui ont fait la comptabilité, d’autres l’économie. Tous ces talents nous permettront de former une équipe qui nous dira dans quoi pouvons-nous investir et avoir les retombées (bénéfices) dans six (6) mois, deux (2) ou trois (3) ans car plus on aura investi à long terme, plus ça rapportera

, nous a confié Mme Valentine SILIADIN épouse AGBO-PANZO.

Bien qu’étant à la base une initiative féminine, la tontine de l’AVF est ouverte à toute personne (homme et femme), jeune comme adulte, universitaire ou pas et à toute la ville de Lomé et voire ceux de l’intérieur prêts à procéder régulièrement aux transferts via Tmoney ou Flooz.

Pour tout contact, l’AVF est joignable au (00228) 91 13 22 43, (00228) 90 00 30 43, (00228) 91 19 58 88,  (00228)  91 74 48 34  (00228)  96 25 07 70  (00228) 98 21 91 87 au Togo et au (00229) 95 18 70 03 au Bénin.

 

Hervé A.