Patrimoine immatériel de l’Unesco : L’Oshituthi shomagongo, un important lieu de brassage en Namibie

Ayant lieu entre fin mars et début avril, l’Oshituthi shomagongo ou festival des fruits du Marula, est un festival de fabrication et de consommation d’une boisson appelée «omagongo » à base de fruits de Marula.

 Déroulement

Au festival des fruits du Marula, chaque catégorie d’individus a un rôle précis.

Les hommes ont pour rôle de sculpter des coupes en bois et des gourdes qui seront utilisées pour servir l’omagongo. Les femmes, quant à elles, tissent des paniers, fabriquent des pots en argile pour l’élaboration de la boisson. Elles ramassent, en compagnie des enfants, les fruits mûrs de l’arbre, en extraient le jus qu’elles font fermenter dans les pots d’argile. Une fois la boisson fermentée, elle est servie aux différentes personnes présentes, les membres des communautés et les invités.

 Echanges, partage de connaissances, un lieu de brassage

Durant tout le processus allant de la préparation des outils à l’élaboration, on assiste à un grand brassage entre femmes, enfants, jeunes, et anciens. Les femmes discutent de questions qui les touchent sous un air de musique traditionnelle et de poèmes. Elles partagent aussi leurs connaissances sur la vannerie et la poterie. D’un autre côté, les anciens partagent des connaissances et savoir-faire avec les jeunes qui les suivent à travers l’observation, une participation active et l’émulation.

Important rassemblement social dans une ambiance détendue, le festival des fruits du Marula témoigne de la vraie identité du continent noir, un continent où la pérennité de la culture et du savoir-faire est assurée de génération en génération, dans un climat de paix.

Par : Louis-Nino Kansoun

Ecceafrica.com