BNN Africa news, African journalism, African blog, Africa opinion | Humanitaire : Jésus Bon Berger à la recherche de dortoirs supplémentaires - News - Interviews

world - Actualités & News worlddiaspora - Actualités & News diasporaafrica - Actualités & News africaalgeria - Actualités & News algeriaangola - Actualités & News angolabenin - Actualités & News beninbotswana - Actualités & News botswanaburkina-faso - Actualités & News burkina-fasoburundi - Actualités & News burundicameroon - Actualités & News camerooncape-verde - Actualités & News cape-verdecentral-african-republic - Actualités & News central-african-republicchad - Actualités & News chadcomoros - Actualités & News comoroscongo-drc - Actualités & News congo-drccongo-brazzaville - Actualités & News congo-brazzavilleivory-coast - Actualités & News ivory-coastdjibouti - Actualités & News djiboutiegypt - Actualités & News egyptequatorial-guinea - Actualités & News equatorial-guineaeritrea - Actualités & News eritreaethiopia - Actualités & News ethiopiagabon - Actualités & News gabongambia - Actualités & News gambiaghana - Actualités & News ghanaguinea - Actualités & News guineaguinea-bissau - Actualités & News guinea-bissaukenya - Actualités & News kenyalesotho - Actualités & News lesotholiberia - Actualités & News liberialibya - Actualités & News libyamadagascar - Actualités & News madagascarmalawi - Actualités & News malawimali - Actualités & News malimauritania - Actualités & News mauritaniamauritius - Actualités & News mauritiusmorocco - Actualités & News moroccomozambique - Actualités & News mozambiquenamibia - Actualités & News namibianiger - Actualités & News nigernigeria - Actualités & News nigeriarwanda - Actualités & News rwandasaint-helena - Actualités & News saint-helenasahrawi-republic - Actualités & News sahrawi-republicsao-tome-and-principe - Actualités & News sao-tome-and-principesenegal - Actualités & News senegalseychelles - Actualités & News seychellessierra-leone - Actualités & News sierra-leonesomalia - Actualités & News somaliasouth-africa - Actualités & News south-africasouth-sudan - Actualités & News south-sudansudan - Actualités & News sudanswaziland - Actualités & News swazilandtanzania - Actualités & News tanzaniatogo - Actualités & News togotunisia - Actualités & News tunisiauganda - Actualités & News ugandazambia - Actualités & News zambiazimbabwe - Actualités & News zimbabwe
Filter by country
  • : Africa News & Blogs

    > Humanitaire : Jésus Bon Berger à la recherche de dortoirs supplémentaires

    12 December 2015 in News - Interviews

    Jésus Bon Berger est un orphelinat situé à Kpali (Tsévié), environs 35 km de Lomé en allant vers l’intérieur du pays. Cet orphelinat ayant vu le jour dans les années 95 continue par faire ses efforts dans...Load more

    Jésus Bon Berger est un orphelinat situé à Kpali (Tsévié), environs 35 km de Lomé en allant vers l’intérieur du pays. Cet orphelinat ayant vu le jour dans les années 95 continue par faire ses efforts dans la prise en charge des orphelins de père et de mère. BNN Miva Social vient de faire un tour de prospection avant que Papa Noël ne s’y rendre en cette fin d’année avec ses cadeaux aux tous petits. Ce centre qui est l’œuvre du pasteur ATOSSOU Komlan nous présente les quelques difficultés qui pèsent sur cet orphelinat jusqu’à ce jour.

     

     

    BNN Miva Social : Bonjour Monsieur, vous êtes le fondateur de Jésus Bon Berger, un aperçu de qui vous êtes ainsi que votre orphelinat.

    Pasteur : Bonjour Miva Social. Je suis le responsable de l’orphelinat Jésus, Bon Berger. Je me nomme ATOSSOU Komlan, pasteur évangéliste de l’église Pentecôte Internationale et ça fait environs 22 ans que je suis le responsable de cet orphelinat.

     

    BNN Miva Social : Une idée globale sur le nombre total d’enfants à votre charge actuellement.

    Pasteur : Aujourd’hui nous avons 122 enfants à notre charge; 52 logés au centre et 70 hors de l’orphelinat. Les 70 sont logés dans des familles d’accueil et chez certains amis. Nous manquons de dortoirs c’est pour cela que les 70 autres sont logés hors de nos murs.

     

    BNN Miva Social : Des difficultés ?

    Pasteur : Des difficultés oui et c’est pour cela que nous avons beaucoup de projets. Nous ne voulons pas nous arrêter ici. Nous voulons accueillir beaucoup plus d’enfants venus de tout horizon.

     

    BNN Miva Social : Comment se portent-ils aujourd’hui ?

    Pasteur : Ils se portent tous à merveille. La remarque fait c’est que ceux qui sont hors de l’orphelinat ne réussissent malheureusement pas comme ceux qui sont chez nous parce qu’il n y a pas de surveillance précise. S’ils étaient avec nous, on saura à quelle heure ils se couchent et à quelle heure ils se réveillent, quand est-ce qu’ils apprennent leurs leçons et quand est-ce qu’ils ne le font pas.

     

    BNN Miva Social : D’où proviennent exactement ces enfants ?

    Pasteur : Les enfants viennent de gauche à droite par le canal des chefs de quartiers, les chefs de village et ceux qui connaissent particulièrement l’orphelinat du moment où ils se rendent compte qu’il y a un enfant qui est en difficulté quelque part. C’est ainsi que nous rentrons dans ces famille d’accueil de cet enfant qui a peut être perdu ces propres parents en vue de le récupérer.

     

    BNN Miva Social : Recevez vous aussi des enfants déshérités ?

    Pasteur : Non, nous ne prenons pas des enfants déshérités, seulement que des enfants orphelins de père et de mère.

     

    BNN Miva Social : Quelles sont les conditions pour qu’un enfant intègre votre centre ?

    Pasteur : Quand on emmène un enfant chez nous, il faut que le tuteur nous fasse un papier de placement pour dire que c’est lui le responsable de l’enfant. Donc il nous faut une fiche de placement et nous tous nous signons. Il y a certains enfants qui sont envoyés par les chefs de quartier ou de village si les parents n’y sont plus. Voyant la façon dont souffrent certains enfants, le chef de village nous appelle et nous confie ces enfants.

     

    BNN Miva Social : Quels sont les moyens dont vous disposez à votre niveau pour faciliter l’éducation scolaire de ces enfants ?

    Pasteur : Nous n’avons pas l’école dans le cadre. Nous avons EPP Kpali qui est proche de nous, CEG Ville I qui était proche de nous aussi, Lycée I et II se sont des écoles qu’ils fréquentent.

     

    BNN Miva Social : Quelle est la tranche d’âge que vous recevez souvent ?

    Pasteur : Nous supportons les enfants de 0 mois jusqu’à 18 ans.

     

    BNN Miva Social : Sur le palan scolaire il y a des avancées depuis que l’orphelinat existe ?

    Pasteur : Nombreux sont ceux parmi eux qui sont passés par le Campus et qui de nos jours travaillent. Depuis la création du centre, banalement 200 d’entre eux sont passés par là.

     

    BNN Miva Social : Les ainés de ces enfants arrivent à contruibuer de nos jours à quelque chose ?

    Pasteur : Merci pour cette question. Je dirai qu’ils le font plus que moi-même. A leur départ quand ils trouvent du boulot ils n’hésitent pas à revenir prendre en charge de enfants chacun : une fille et un garçon ce qui constituent leurs premiers enfants et ils les entretiennent jusqu’à maturité.

     

    BNN Miva Social : Beaucoup de bouche à nourrir, quel est votre secret ?

    Pasteur : Vous-même vous pouvez le constater c’est une structure à caractère chrétien et je peux aussi dire que les gens de bonne volontés n’hésitent pas non plus à nous venir en aide que ce soit en vivre (2 ou 3 baules de maïs et du gari), en fourniture ou argent et moi-même je suis un pasteur cultivateur. Cette année j’ai fait onze (11) hectares de maïs et vous serez étonné si vous me voyez dans un champ. Le maire de la ville et son SG ont visité le champ mais ils étaient abasourdis.

     

    BNN Miva Social : Vous n’êtes plus certainement jeune comme à vos d ébuts. Comment arrivez-vous à substituer l’église à l’éducation des enfants ainsi qu’aux travaux champêtres ?

    Pasteur : Si tu es malade dans ta chambre et tu entends des cris de pleurs quelque part d’autre, tu va sursauter de ton lit. Peut être c’est ton malade qui meurt tu ne le sais pas. Du coup je devrais aller au champ pour que les enfants aient satisfaction alimentaire à la maison. Donc je ne veux pas voir que le côté spirituel et laisser le côté charnel. Je fais tous les deux car la chair a besoin d’être nourrie tout comme le spirituel.

     

    BNN Miva Social : Est-ce qu’il vous arrive d’avoir des enfants parfois durs à manier, à supporter ?

    Pasteur : Nous recevons parfois des enfants qui ont pris l’habitude de voler ; des pilleurs. Si on veut les changer, les conquérir et ils ne veulent pas, on appelle la famille qui nous l’avait confié, on les leur retourne car nous ne sommes pas ici dans une école de redressement des voleurs. Nous sommes là pour ceux qui ont des difficultés et sont prêts à se faire éduquer. Donc si quelqu’un ne veut pas se soumettre, on le laisse au profit d’autres.

     

    BNN Miva Social : Un mot à l’endroit de vos bienfaiteurs ?

    Pasteur : Ma prière pour eux chaque jour et chaque nuit C’est que Dieu les aide car ce travail n’est pas facile La tâche est très difficile. Il y a certaines personnes qui ont 1 ou 2 enfants qu’ils n’arrivent pas à supporter et vous imaginez des gens qui supportent les leurs et ceux des autres. Que Dieu bénisse ceux qui nous aident. Prospère et longue vie à eux. Que tout réussisse dans leurs services pour qu’ils nous viennent plus en aide. Il ya des gens de bonnes volontés qui désirent ardemment nous aider malgré qu’ils n’ont pas les moyens. Que Dieu les aide aussi. Quand quelqu’un te donne à manger, il faut en prendre soin et ne pas manger sa main.

     

    BNN Miva Social : Un clin d’œil à la fondation Bazabaza ?

    Pasteur : La fondation Bazabaza (sourire) ce n’est pas la première fois qu’ils travaillent avec nous. Donc nous souhaitons une vie prospère à la fondation, nous lui disons merci et nous espérons que cela sera éparpillé dans le monde entier, voilà notre prière.

    BNN Miva Social : Merci à vous !

    Pasteur : Grand merci à vous aussi Miva social.

    About this Author or Blogger

    Journalist

    Nothing yet

    • Mivasocial Comment Plugin

    Language
    X We are working hard to make translations available and apologize for any translation errors. Please report any errors by contacting us today. - Thanks

    Choose a different Language

  • Translation


  • - African Social Network - Social Networking sites used in Africa - Africa's top Social Network - Social Network used in Africa - First Social Network for Africa.

    Decouvrez Togosocial - Le reseau social du Togo - Togolese Social network Yaamo - Interest based Social network Djinam - Le moteur de recherche Togoois - Togolese Search Engine Le meilleur site des annonces au Togo - Annonces immobiliers - Annonces a' vendre au Togo Solutions de conception de site web au Togo. Service Cloud hebergement de sites web Togo - Service et Support IT au Togo Best hair braiding in Decatur GA Best hair braiding in Decatur GA Best hair braiding in Decatur GA Yaamo interest-based advertising Yaamo is the Social Network about increasing revenue for you and your Business. JOIN TODAY! We are a proud Member. Yaamo helps you advertise. They make it easy and affordable. Togosocial - Le réseau social du Togo - Togolese Social network BNN(Blog, Nouvelles & notes) actualités Afrique est le site Africain des actualités, nouvelles, blogs et notes Africains et de la Diaspora. BNN redéfinit le journalisme populaire en donnant aux Journalistes, Blogueurs, Écrivains, Etudiants, Universitaires Africain le meilleur outil pour partager leurs idées, leurs écrits, leurs expériences et les actualités Africaines et dans la Diaspora. L’application Freewriter BNN Afrique actualités est sociale et s’intègre directement sur votre profil Mivasocial et aussi sur le fil d’activités de vos amis sur le réseau permettant au monde un accès direct à vos articles.