De la cendre pour débuter le mois de carême chez les catholiques

Le mois de carême, comme de coutume chaque année chez les chrétiens catholiques a démarré ce jour du 10 février avec le « mercredi des cendres ». Ils étaient nombreux partout dans le monde, les fidèles à prendre part à ce rendez vous d’amour et de prise de nouvelles décisions qui mène tout droit vers Pâques.

40 jours de jeune et de prière en souvenir de l’action menée par le Christ Jésus afin de tenir tête aux tentations du malin dans le désert; telle est la dynamique que les chrétiens catholiques adopteront pendant ces (6) semaines de grâces particulières, un moment spécial de cœur à cœur avec leur créateur dans l’espérance de bénéficier de sa miséricorde sur tous les plans : « Tout d’abord je vais me ressourcer en faisant une retraite spirituelle au cours de ce temps de carême pour que les portes de la miséricorde puisse s’ouvrir pour moi, ma famille et tout mon entourage », a laissé entendre une fidèle.

Le mercredi des cendres étant le début du mois de carême, c’est l’occasion pour les uns et les autres de se faire passer la cendre sur le front en signe de croix suivi de :  « Convertissez-vous et croyez en la bonne nouvelle », un engagement qui appelle tous à l’humilité et à la consécration totale au dieu créateur : « Souviens-toi que tu es poussière et poussière tu retourneras, ce qui suppose donc que je reconnais que je ne suis rien devant Dieu et je m’engage à marcher sur ses voies selon sa volonté pour être terre à terre pour que tout chrétien comprenne l’importance de ce geste que nous posons ; c’est un engagement », a laissé entendre le Père Mari Joseph de la Communauté Saint jean Apôtre de Lomé.

Le mois de carême prendra donc fin avec la Pâques.

Paix et joie du Christ, Amen Maranatha

Dédicace du livre : « Lettres à un ami franc-maçon »

 

Pour répondre aux multiples inquiétudes des chrétiens sur la franc-maçonnerie, c’est à l’Agora Senghor que le père curé de la paroisse universitaire saint Jean Apôtre de Lomé a donné rendez-vous à ses invités ce Samedi 19 septembre 2015. « Lettre à un ami franc-maçon », c’est le titre de l’œuvre sorti par le Père Jean Philippe DIOUF pour élucider les zones d’ombre  de ses fidèles sur la franc-maçonnerie et vice versa, un livre de 184 pages qui s’appuie sur les connaissances de l’église catholique avec un style accessible  à tous et désormais disponible à plusieurs points de vente.

Peut-on être à la fois chrétien et franc-maçon ? Peut-on être ami à un franc-maçon ? Quelles sont les attitudes qu’un chrétien de surcroîtDSCN6047 catholique doit adopter vis-à-vis d’un franc-maçon ? Peut-on être franc-maçon et communier à l’église ? La foi chrétienne et la philosophie maçonnique sont-elles compatibles ? Les francs-maçons sont-ils excommuniés ?   Telles sont quelques unes des multiples questions que les fidèles chrétiens catholiques ne cessent constamment de se poser.

Ce livre du Père curé, canoniste sort à point nommé en fonction de la perpétuelle recherche de vérité de ceux qui l’abordent, ses fidèles surtout qu’il s’agit d’un monde universitaire, un univers de réflexion de haut niveau : « Cet ouvrage répond à beaucoup de questions : des questions des fidèles, des questions des franc-maçons et des questions des communs des mortels…des questions récurrentes auxquelles j’ai voulu apporter quelques éléments de réponses à travers ce livre. Ce livre n’est pas un réquisitoire, ce n’est pas une récrimination ni une diabolisation  des franc-maçons. C’est un éclairage qu’un pasteur, un prêtre apporte à ses fidèles sur le regard à avoir sur les franc-maçons; un regard chrétien, évangélique, un regard théologale, éclairer les chrétiens sur la franc maçonnerie et les franc-maçons, sur la religion catholique », disait le Père Jean Philippe DIOUF à cette dédicace.

« Lettre à un ami franc-maçon » est un ouvrage de 184 pages réparti en sept (7) lettres qui sont les réponses des lettres parvenus à l’auteur via le protagoniste Demenya, un chrétien qui a squatté les loges maçonniques mais toujours en quête de vérité.

Ainsi ces sept « lettres » comparables aux « sept dons de l’esprit » viennent éclaircir davantage le protagoniste entre l’incompatibilité qui existe entre cette idéologie et la religion catholique tout en respectant sa liberté.

Loin de persécuter, de diaboliser ou de juger le franc-maçon, ce document apporte plutôt une parfaite lumière sur les doctrines de l’église catholique afin de permettre à tout autre individu de savoir où il se dirige.

Les invités ont eu la possibilité d’être éclairé et la présence de certains maçons connus sur les médias togolais ont permis à tous de se rendre compte que cette œuvre n’est pas une critique, ni une persécution de l’église catholique à l’égard des franc-maçons comme bons nombres l’auraient cru, ce qui met en exergue le mot « ami » contenu  dans le titre principal : « J’étais très content qu’il y est eu des franc-maçons dans l’assemblée qui ont affirmé qu’ils sont franc-maçons et qui ont apporté des éclairages par rapport à ce milieu….On peut être différent, on peut penser autrement mais on est tous appelé à être frères. Dans le Christ, il n’y a pas de ségrégation. Donc connaitre sa foi chrétienne, y demeurer ferme et en même temps en respectant les autres et leur ouvrir la porte. L’église est une porte ouverte qui doit demeurer ouverte comme le Christ a ouvert ses bras sur la croix », a ajouté le père curé.

Ainsi dans la septième lettre, l’auteur n’a pas hésité à inviter tous les chrétiens à avoir un regard de miséricorde en faveur des franc-maçons et de tout autre pécheur car le Christ dit –il « est venu avant tout pour les pécheurs », a t’il laissé entendre.

A la fin de cette dédicace le livre mis aux enchères a été arraché au prix de 55.000F CFA.

Ce livre est son deuxième ouvrage paru après « Le Pape renonce Un geste prophétique ? » sorti en Avril 2013.

Cette deuxième œuvre paru  le 8 septembre 2015 aux éditions Saint Augustin Afrique est disponible à Radio Maria Togo, à la Paroisse Universitaire et sur presque toutes les paroisses catholiques du territoire nationale ainsi qu’à la Librairie Bon Pasteur au prix de 3500 FCFA.