Se ronger les ongles

Se ronger les ongles, ce n’est pas seulement inesthétique ou douloureux : les bactéries qu’on transporte de ses doigts à sa bouche peuvent causer bien des désagréments : problèmes gastriques, dents qui se déchaussent, maladies de peau… Suivez le guide !

 

images

 

On connaît les causes de cette mauvaise habitude, plus répandue qu’il n’y paraît. Mais se ronger les ongles, ça n’a pas seulement des conséquences (in)esthétiques. L’anxiété que l’onychophagie (son petit nom savant) dénote a ainsi des effets potentiels sur la santé.

Des problèmes gastro-intestinaux

Parmi les nombreux germes vivant dissimulés sous l’extrémité de nos ongles, les entérobactéries, et en particulier les salmonelles et la fameuse Escherichia coli, peuvent coloniser notre appareil digestif et causer des gastro-entérites, des diarrhées et des crampes d’estomac.

La paronychie

Attention également à cette atteinte dermatologique, la paronychie ! Cette fois c’est la bactérieCandida albicans qui en est responsable : sous la peau rongée autour de l’ongle, elle peut provoquer une inflammation très inesthétique et parfois douloureuse, se manifestant sous la forme d’ampoules et de petites boules de pus ! La seule solution est alors d’entreprendre un drainage chirurgical et un traitement à base d’antibiotiques ou d’antifongiques.

Les problèmes de dents et de gencives

Lorsqu’on se ronge les ongles en permanence, l’occlusion dentaire, la zone de contact entre les dents du haut et celles du bas, est perturbée : c’est alors que les dents peuvent se déchausser ou se déformer.

Se débarrasser de cette mauvaise habitude a donc d’autant plus d’importance que les problèmes qu’elle déclenche ne sont pas seulement esthétiques. Une aide psychologique est souvent nécessaire pour rompre le cercle vicieux. Il existe également des vernis à ongles spéciaux, à l’amertume prononcée, qui sont censés dissuader les envies. Mais sans l’aide d’un professionnel, la route est très dure et parsemée d’embûches