L’association Baza Education et Mivasocial créent la surprise

Mivasocial, le plus grand réseau Social africain et La Corporation Baza Education un organisme de bienfaisance depuis 2012 dont le siège est aux États-Unis avec une branche au Togo ont lancé la plus grande initiative togolais de crowdfunding(“Financement Participatif”) pour nourrir les orphelins tout au long du Togo.

Cette initiative dénommée « TOGOVI GIVE BACK », a procédé ce jeudi 24 décembre 2015 en collaboration avec son média partenaire BN&N.com (mivasocial.com)  à la remise des kits alimentaires à  cinq (5) orphelinats à Adétikopé, une localité située sur la nationale n° 1 à 15 km de Lomé. Environ cent enfants ont été présents à cette rencontre festive.

 

L’association Baza Education, consciente de l’ampleur de la fête de noël dans la vie de tout enfant vient de mettre le bouchon double en complicité avec le site Mivasocial.com.

Il s’agit d’organiser aux enfants suite aux contributions de la diaspora et des togolais vivant au pays  afin de procurer aux tous petits et à tous les démunis un don en nourriture dénommé « Togovi give back ».

Traduit Littéralement, « Togovi give back » est un assemblage de mina et d’anglais. C’est donc l’action du togolais vivant à l’extérieur pour aider ses compatriotes ou le geste qu’il pose en contribuant au bien être de ses frères et sœurs.

Selon Rodrigue TCHANGAYE, ce projet est le fruit de la contribution des généreux, des donateurs soucieux des enfants togolais et de surcroit orphelins : « Ils ont décidé de faire des levées de fonds, des dons d’ici et là les pour qu’on puisse nourrir les enfants qui sont entretenus par les orphelinats », explique le Président de la corporation Baza Education section Togo.

C’est la raison qui les a rassemblés ce soir au Centre Humanitaire pour le Bien-être des enfants Délaissés d’Adétikopé (CEHBED), autour des enfants venus de cinq (5) orphelinats de Tsévié d’Adétsikopé et de Lomé.

Il s’agit entre autres des orphelinats Belele, Marie Reine, APF-AD, Rayon de Soleil et l’orphelinat La solution qui accueille  la manifestation.

 

Les enfants ont eu à bénéficier des boissons, des sacs de riz, des jouets, des boîtes de tomates, des bidons d’huiles, des biscuits, des cartons de viandes et autres.

Les orphelinats n’ont pas manqué de remercier leur donateur : « Nous nous réjouissons de cette initiative. Nous voulons les encourager et les remercier d’avoir pensé à nous. Nous voudrions bien que cette relation continue pour le bien de tous les enfants… », a laissé entendre la responsable de l’orphelinat Belele; Madame AZOGO Akou Dede.

Plusieurs démonstrations ont été à l’honneur afin de porter une touche particulière à l’évènement.

La soirée fut clôturée dans une ambiance festive orchestrée par un groupe de fanfare du secteur invité pour la circonstance.

IMG-20151225-WA0002

TOGOVI GIVE BACK sympathise avec les drogués

De retour d’Amoussoukopé  ce mercredi 23 décembre pour la remise de kit alimentaire aux enfants du dit orphelinat, l’équipe de MIVASOCIAL et l’association Baza Education, ont fait un crochet dans les locaux du centre de réhabilitation des drogués de Badja, un centre créé par l’ONG Action d’Aide et d’Appui pour la Réhabilitation des drogués (ONG ACAARD située à 40 km de Lomé. Un kit alimentaire a été également offert au centre, une action qui s’inscrit toujours dans le cadre du projet  «Togovi give back ».

C’est dans l’après-midi de ce mercredi 23 décembre qu’un kit alimentaire composé de riz, de spaghetti, de boissons cannettes, des boites de tomate, de la viande et de biscuit a été octroyé au centre ACAARD au nom de la fondation TOGOVI GIVE BACK.

Partout, le discours reste le même : « Tout d’abord je tiens à remercier Miva Social, les membres de l’association Baza Education et tous ceux qui ont mis leurs mains à la pâte….Nous pilotons un projet qui consiste à offrir des kits alimentaires à 30 orphelinats du Togo », disait le secrétaire générale de l’association. 

Un accueil chaleureux a été réservé aux membres du projet qui s’est donné comme tâche de nourrir ou de contribuer au bien être alimentaire aux nécessiteux en cette fin d’année.

Une trentaine de personnes adultes en désintoxication et onze (11) orphelins de ce centre ont pendant vingt (20) minutes rendues grâce à Dieu par leurs voix et leur tambour pour le don qui leur a été octroyé.

Pour le responsable adjoint du centre ACAARD, c’est l’occasion de témoigner leur gratitude à l’endroit du donateur d’autant plus que le manque de moyens et soutien font partie des raisons qui sont à la base de ce qui emmène certaines personnes à la drogue : « Le pasteur a reçu l’appel de Dieu qui consiste à délivrer les drogués de la main de Satan afin qu’ils deviennent des personnes renouvelées et importantes pour ce pays. La preuve ces gens vivant dans les rues n’ont personne pour les soutenir et ceux sont eux qui deviennent des voleurs…Dieu merci pour ce soutien en cette fin d’année. Au nom du centre ACAARD, je  remercie nos donateurs », a laissé entendre AMEDI Jean Jaques.

L’association reste très émue par cette visite peu ordinaire et promet s’y rendre de temps en pour visiter ces hommes « perdus » quelque part dans les brousses de Badja et leur apporter éventuellement d’autres aides supplémentaires.